Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 19:46

On me dit qu'on n'écrit pas un blog pour faire de la littérature...
Certes, cependant dès qu'il s'agit d'énonciation, mieux vaut que la forme y soit et que la langue ne reste pas dans le fossé du tout venant des mots.
Puis enfin, derrière un mot s'en tient toujours un autre qui va creuser l'idée et dévoiler sa texture.
L'image n'apparaît pas tout de suite dans le bain du révélateur. On aperçoit d'abord une ombre, de loin. On prend garde. On est vigilant. On croit que "la chose" est stabilisée, mais on se trompe.
La pensée à l'oeuvre suit un chemin. Jamais fini. La route ne s'achève pas, un ruban déroulé infiniment, au fil des émotions, des angoisses, des fatigues, des murs et de l'immensité de ce qu'on sait et de ce qu'on ignore.
Des "pourquoi ?" toujours, et tellement de doutes dans ma tour d'orgueil.
En avance ou en retard sur le monde.

"En littérature, on progresse à l'ancienneté". J'aime bien cette phrase de Julien Gracq. J'ai oublié d'où je la puise, mais je l'aime bien.

Une pensée, un raccord, un rajout, un trébuchement de la pensée...
Au bout d'un questionnement, c'est une porte qui s'ouvre encore. Gigognes les portes. Et très visuelles. Dans ma tête, j'imagine des portes fermées... à ouvrir.
Un couloir infernal.
Sans fin, les portes, et les questions... La pensée ne sait pas de repos.
Et ça continue d'avancer, en nous, en moi.
Peu importe l'issue du trajet.
Parce que pour l'essentiel, au bout du bout,
et au bout du monde,
on sait bien ce qu'il en sera !

commentaires

Horatio 12/07/2009 10:13

Et pourquoi qu'on n'écrirait pas un blog pour faire de la littérature je vous prie ? Et pis, c'est quoi la littérature ? C'est vrai ça, ça commence où la littérature ? ça finit où la littérature ?

dominique boudou 11/07/2009 20:45

L'énonciation et la forme, tu le sais, ne suffisent pas pour faire de la littérature. Au demeurant, et c'est heureux, nous ignorons quels ingrédients" peuvent aboutir à ce qu'un texte soit littéraire ou non. Quant à l'issue du trajet, ou du voyage, nous sommes condamnés à tâtonner, toujours. Et si, et si, éternelles conjectures sans lesquelles il n'y aurait plus ni pensée, ni art, ni rien...

Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche