Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 01:14

"Lettre à D." de André Gorz que tu m avais offert, prêté plutôt. A l'intérieur, tu as écrit ton mon et une date 01/10.

Bêtise de s 'étonner de la vitesse du temps ! C'est dire seulement l'attachement aux jours, aux petits cafés crème, aux grands crème, aux boites à trésors, parc bordelais, jardin public, jusqu à l'épouvantail, un bâton à planter dans rien, juste à conserver pour en sourire... Dans la boîte.

Avec les enfants de ma classe, on avait des boîtes : celles des rêves, celles des tristesses, celles des joies, celles des peurs...

Boîte de la peur... A quoi ça sert, la boîte  aux peurs ?

Je me disais que ça permettait en tout cas de les écrire, sans personne par-dessous l'épaule et que, une fois écrites, la parole pouvait suivre.

Parce qu'on y rechigne parfois, à dire ses peurs, ses hontes, pas assez de place dans la vie, la vie "courante", pour elles ? Ses peurs d'enfants ? Moi, j'ai encore les mêmes finalement.

003.JPGQu'un nom et une date s'effacent. Parfois , c'est simple comme ça!

 

Pour les mauvais rêves, j'ai ce qu'il faut : un attrape-cauchemars, direct de Toronto.                        Toronto ! C'est pas la porte à côté, Toronto !       Alors forcément, ça badine pas avec le "malin".

 

Le ciel ne peut pas s'effondrer !              L'effondrement se prendrait dans les plumes, les filets le retiendraient.

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

C comme Corinne 02/06/2011 07:19


ah tiens, je n'avais pas cela encore ! Une boite à peur où y mettre les cauchemars qui viennent de loin.


brigitte giraud 02/06/2011 16:46

Moi, d une façon très bête, j ai peur de ne pas être connectée à internet aujourd'hui. Petite peur, d' être coupée encore en deux. Deux plus deux, ça fait quatre... Voilà j ai beau me couper en quatre, ça ne fait rien, rien du tout... Heureusement que j ai cet iPod ! Belle journée à toi, Corinne

Christine 30/05/2011 18:05


les peurs, ses peurs ont peut aussi les dire dans les écrits des "autres", les enfants aiment bien ça aussi, un texte dit et redit, une histoire lue et relue...
Leur choix n'est jamais anodin, il se dévoile parfois bien après, ils forment un maillage qui s'étire se déforme tout au long de la vie, un peu comme ces sculptures en fil de fer silhouettes
transformables, malléables


brigitte giraud 30/05/2011 19:55



On les trouve là, oui, oui, dans ce que d'autres ont écrit et où on se trouve,  retrouve, au détour d'un mot, d'une idée, d'une émotion, de ce qu'on découvre, de soi d'un coup, qu'on savait
être mais pas nommer. On sait bien tout ça... ce fabuleux que c'est.



christiane c 30/05/2011 11:11


excuses : Gorz


christiane c 30/05/2011 11:11


Mais André Gozt n'est-il pas décédé en septembre 2OO9 ?


Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche