Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 01:29

D'abord une embellie, vaste, et grande comme une tour Eiffel.

Des êtres en amitié, en amour, ensemble, il me semble, et des éclats de rire, de voix, des mots fredonnés et plus encore par Isabelle. Les quais dans le soir  au ciel tombant, salive d'une rose, pétales à la déroute tout à l'heure, qu'on ne verra pas tomber de l'écran tout à l'heure, qu'on oublie déjà  à l'heure de  tout, "tout est possible", et les "youyous"  de Zineb, revenus de "Bagdad mon amour" pour Corinne, le cône  travaux orange et blanc exténué de sa lumière intérieure, qui prétend que c'est bientôt fini, quand François est sur les genoux ...de Valérie, et l'arrivée à l'arraché ("tant pis pour moi, flûte finale !") de Caroline, et tous les autres compris dans l'A.D.I. (l'Avenir à Durée Indéterminée), et ce qui suivra encore, des spectacles où vous serez, vous, peut-être, peut-être et peut-être même que c'est sû019r... 

Donc d'abord une embellie. Puis une fatigue, ensuite, qui lâche ses défenses.

Pour tous.

Là aussi, c'est pour "ensemble", il me semble, cette lucidité nerveuse. Ce débordement grinçant, dont personne ne veut et qui n'en veut à personne,      mais qui est

un coup de fatigue qui blouse aux hanches.

un coup de blues qui flanche aux tiges...

 

Tiens ! et si je m'en grillais une,

avec une feuille de menthe.

Published by brigitte giraud - dans Intimité
commenter cet article

commentaires

marie-claude 11/01/2011 11:28


fatigue ? qu'importe si l'embellie donnée par les voix et les rires a marqué les regards présents d'une lumière intérieure ...
repos maintenant !


brigitte giraud 11/01/2011 19:31



Oui, c'était super !



fanfan 11/01/2011 11:10


un coup de barre et puis ça repart ; la vie est ainsi faite mais toujours regarder devant!


brigitte giraud 11/01/2011 19:31



Reprendre et tenir le cap entrevu, oui, oui !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche