Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 17:00

La tension est un état de vigilance.  Au travers des déchirements, dans unEN-BOIS.jpge forme ajourée de révolte. C'est la révolte qui tourne, contourne, retourne la vie, et qui, paradoxalement, bute chaque fois contre la vie. Le trébuchement est aussi mouvement dans un espace : on tombe, on lève les yeux. ...On lève les yeux. On croit sauver le monde. On ne sauve rien. On improvise juste un regard. On n'est pas trop vieux pour ça. Je pense à toi.  Une mémoire à l'écorché. De l'écorché autour. Un Oscar  articulé/désarticulé. Je pense à toi. Comment faire autrement ? Un homme en bois. Un bonhomme en bois à esquisser un dessin. Un dessin pour une histoire. Donner forme au corps de l'histoire. Une forme qui reste sur la page. Créer un mouvement. Adorer le bras et la jambe en marche. Mettre des yeux. Les mêmes que l'on a vus. Un jour. Et qui collent à la rétine.

 

 

 

 

 

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

Christine 26/03/2012 08:18

La tension, trop violente, trop tendue, peut aussi fermer l’œil, baisser le bras, faire trébucher la vie...
improviser en silence

brigitte giraud 26/03/2012 14:22



En silence et en soi, voilà.


Belle journée à toi.



Cédric 26/03/2012 07:48

On improvise, n'est-ce déjà pas mal ? ...

brigitte giraud 26/03/2012 14:21



Pas si mal peut-être...


Bonne journée à vous.



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche