Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 23:32

MarkRothkoNo1419607893.jpg

Jour sombre. Un homme s'est suicidé ce matin sur les voies du train, à La Réole.

La semaine commence mal.

Elle finit mal, elle commence mal, c'est normal !

Non, ce n'est pas vrai, elle a finit bien. D'abord bien. Puis mal.

Ce qui passe par la tête est ce qui ne triche pas.

On choisit sans réfléchir. On prend ou on laisse.

On ouvre ses mains ou on les ferme.

On accueille ou on refoule.

Je pense à cette poésie que les enfants déclamaient dans ma classe.

Il paraît que l'on se souvient toujours de ce qu'on a appris quand on était petit.

Fasse que ceux-ci se rappellent de ces mots-là pour ne jamais dire à quiconque : "Dégage ! tire-toi ! fous le camp ! J'appelle les flics !" des mots tellement plus commodes que : "Entre ! Viens !"

Et passer.

Et laisser.

Laisser. Laisser.

Fermer la porte à clé.

C'est tout.

Et c'est vivre qui tue...

 

Alors, je revois, j'entends encore ces petits tendre leurs bras, l'un  après l'autre, et dire de toute leur gravité sensible, de Jean-pierre Siméon, La différence :

 

"Pour chacun une bouche deux yeux

deux mains deux jambes

 

Rien ne ressemble plus à un homme

qu'un autre homme

 

Alors

entre la bouche qui blesse

et la bouche qui console

 

entre les yeux qui condamnent

et les yeux qui éclairent

 

entre les mains qui donnent

et les mains qui dépouillent

 

entre les pas sans trace

et les pas qui nous guident

 

où est la différence

la mystérieuse différence ?"

commentaires

marie-claude 19/01/2011 16:03


aimer et accepter les différences c'est accepter et aimer l'humain en l'homme ...


brigitte giraud 19/01/2011 17:05



Oui, oui. Mais...


Amitiés à toi



Dominique Boudou 19/01/2011 11:42


J'aime ce poème de Siméon.


brigitte giraud 19/01/2011 14:25



Moi aussi.



C comme Corinne 19/01/2011 07:51


ah ! la différence de ce qui est et devrait être, de qui se voit et de ce qui se devine, de ce qui se pense et de ce qui se dit...Oui l'amour c'est certain. Un miroir où l'on se regarde et en
arrière plan le monde entier avec ses cahots, ses déchirures et les regards de tous. Alors on sourit, on ouvre les mains et on tend les bras
baisers


brigitte giraud 19/01/2011 14:31



Mais tendre les bras et ouvrir les mains n'est pas à la portée de tout le monde, la musique est dissonnante parfois.



christiane 18/01/2011 17:20


@Giulio, mon blog est en place maintenant. Vous pouvez venir me rendre visite. Le sujet est tout différent de celui de Brigitte. "http://arluval.over-blog.fr" à bientôt.


Nathalie Cailloux 18/01/2011 16:27


...le coeur différent peut-être?
je t'embrasse fort.


brigitte giraud 18/01/2011 17:42



La différence est souvent d'ordre "cardiaque", l'intelligence du coeur...


Je t'embrasse doux, petite Nathalie. Tu vas bien ?



giulio 18/01/2011 13:58


La différence, chères Brigitte et Christiane, entre la bouche qui blesse et la bouche qui console, entre les yeux qui condamnent et les yeux qui éclairent, entre les mains qui donnent et les mains
qui dépouillent, entre les pas sans trace et les pas qui nous guident, c’est l’amour, justement, de la différence.


brigitte giraud 18/01/2011 15:40



Sans doute Giulio, bien sûr. L'altérité, c'est ça.


Amitiés à toi.



christiane 18/01/2011 13:21


De ce texte de J.P Siméon, je ne retiendrai que les secondes lignes qui correspondent à mon état d'esprit. Ne rejettons pas les autres, faisons tout pour comprendre la différence et la vie sera
meilleure.
Bisous ma Douce


brigitte giraud 18/01/2011 15:40



Tu as raison christiane. Baisers à toi.



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche