Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 01:04

Ah ! prends-moi le coeur, le cou aux jambes d'un ciel,

le long des fils, cours ! cours !

le long des voies, cours !

des arcs  aux nuages qui penchent, cours !

aux échancrures des doigts,

tes yeux aux yeux tout pendus à la langue,

accroche, accroche !

Accroche-moi.

 

 

Published by brigitte giraud - dans "La photo qui bouge"
commenter cet article

commentaires

jdelextrat 20/12/2011 06:58

"Jeu de la vie" ou jeux de mots. C'est l'histoire d'une femme qui habitait dans un mot. C'était un mot accordéon. Il s'enflait ou dégonflait à si vive allure. Etc.

Bon, je m'esquive vers l'Est. Est. Etre. Il faut toujours partir quand le coeur est nomade.

brigitte giraud 20/12/2011 14:21



Beau voyage alors !



Jdel 19/12/2011 07:11

J'ai souvent le sentiment que seuls les mots nous appartiennent, que nous vivons dans un palais de mots. Il n'est pas impossible d'y jouer à la marelle en sautant "à pieds joints", à coeurs joints.
Peu importe les risques de chute, même brutale("se casser la figure").

brigitte giraud 19/12/2011 22:41



Et on se casse la figure...ce doit être le jeu de la vie... aussi ça, surtout ça !



Jdel 18/12/2011 19:47

Bons rebonds. Pourquoi cet effroi aujourd'hui? Ce choix qui persiste d'avoir des mots comme interlocuteurs? Un mot peut-être. Un mot seulement. Hors du champ de la conscience. Dans l'émotion
secrète. Les mots s'effritent-ils? On entre en eux comme le regard dans un nuage.

brigitte giraud 18/12/2011 22:49



On entre en eux à pieds joints, et alors rien pour se raccrocher. Parfois on se casse la figure.


 



jdel 09/12/2011 06:58

Il y a des connivences entre les mots. Chacun croit à celle qui relie le chancre à l'échancré et à l'échancrure. Et pourtant...écartons les étymologies. Il y a derrière ce mot d'autres qui
surgissent parfois fugaces, parfois furieux, parfois fougueux. Ces mots ont-ils d'autres raisons d'être que celle de surgir, d'échapper à cette lave intérieure qui nous constitue?

brigitte giraud 09/12/2011 12:50



Des mots, en bonds et rebonds, oui. Et quelques-uns sont bons à saisir.



jdel 08/12/2011 07:58

Chaque mot est une énigme. Echancrure.Il semble porter un sens acquis par le dictionnaire, mais il retient notre vie, notre poèsie, nos impossibles. Il y a des strates ou des stades dans cette
échancrure. Qui emploie ce mot? Aujourd'hui, il n'y a que le fabricant de "retouches" dans ma rue. Hier, il y avait l'ancêtre qui trouvait un subterfuge pour agrandir un vêtement. Aura-t-il un
demain?

brigitte giraud 08/12/2011 08:08



Un espace entre la ligne et le mot, quelque chos comme ça.


Bonne journée à vous



JDEL 07/12/2011 18:50

Il y, a dans ce désir d'être emportée, une sauvagerie qui ravit. Au-delà et en deça de nos déchirures se déclinent nos vies dans tout leur éclat et toute leur ardeur.

brigitte giraud 07/12/2011 19:23



Oui, c'est cela !



Jdelextrat 06/12/2011 08:20

La phase n'a peut-être pas besoin du point de la phrase. A l'intérieur, elle se veut sans fin, hors des coutumes grammaticales. Portée et bercée par elle-même, imbibée d'amour ou de détresse. Là.

brigitte giraud 06/12/2011 21:50



Inachevée toujours, comme un roman sans fin.



delextrat@free.fr 05/12/2011 20:42

Il est des délires du coeur, éblouissants et fugaces, des colères de sang qui déchirent l'esprit, et qui ouvrent, soudain, sur un grand silence.

Je n'ai pas envie de mettre de point à la fin de cette phase

brigitte giraud 06/12/2011 00:40



Alors qu'il n'y ait pas de point, non



marie-claude 02/12/2011 15:34

une seule envie : chausser des skis et me glisser dans l'échancrure ...
amitié .

brigitte giraud 02/12/2011 23:01



tout schluss, marie-claude !



Christine 30/11/2011 16:17

de Betty Boop à Lolita
accroche-cœur et dentelle
on peut tout se permettre quand on a la manière

brigitte giraud 01/12/2011 22:11



et l'élégance de tout envoyer se faire foutre, juste de la dentelle autour des choses pour les rendre belles. L'audace c'est ça, rendre les choses belles... C'est juste cela que ça dit, oui. Tu
as bien compris, toi.



Christine 30/11/2011 06:53

il y aura bien une de ces grues de taille à lever tes désirs jusqu'aux nuages, aujourd'hui et demain

brigitte giraud 30/11/2011 16:09



Je n'ai pas fait dans le dentelle...


mais une petite dentelle à porter, c'est vachement bien quand même, on a toujours besoin...



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche