Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 16:18

Bordeaux-CAPC-9-mai-2012-003.JPG

Mario Merz au CAPC.

Cette question, obsédante : "Che fare ?"Bordeaux-CAPC-9-mai-2012-008.JPG

Que ferons-nous ?

Que faire avec ça ?

Que faire de ça ?

Que faire de moi, de toi, du vent, de l'air,... Que sais-je Che fare ?

Mais il n'y aurait pas de question dans la question.

Il y aurait un trouble, un grand trouble,

il y aurait une vacuité de soi-même dans l'émotion d'une voix,

 

Bordeaux-CAPC-9-mai-2012-005.JPG

il faudrait écouter  longtemps les mots qui glissent sous un abri de paille et de coton, une transparence du verre, un refuge où se tenir, et sidéré, en tension de tout son être, répéter ces mots-là ou les écrire partout, "Che fare ?"

Il faudrait s'aider avec ces mots-là, et avec tous les autres autour, s'aider à supporter la beauté qui fait mal, et puis celle qui fait peur.

On s'abrite toujours dans un "Che fare ?" ou dans des larmes qui seraient goûtées.

Bordeaux-CAPC-9-mai-2012-001.JPG

 

 

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

giulio 11/05/2012 10:43

Espérons seulement, chère Brigitte, que vase ne se féminise pas et que le quinquennat de Franfran la tulipe ne devienne pas trop vaseux.

brigitte giraud 11/05/2012 10:56



Oui, oui, en écrivant, je pensais à ce féminin qui changeait tout... Alors wait and see



giulio 10/05/2012 19:30

Che fare ? est le préalable du fare. Vous en savez quelque chose en France, les amis, avec 5 ans de Supernic *
a toujours fait avant de se demander quoi faire. Heureusement que ce n'est pas le style de François la tulipe.

* ne pas confondre avec Copernic

brigitte giraud 10/05/2012 20:15



Ben oui !!!


A voir à présent l'odeur des fleurs dans le vase.


Je t'embrasse Giulio !



Christine 10/05/2012 11:08

que faire,
surtout s'y faire
la question ne sera jamais résolue,
en prendre son parti

brigitte giraud 10/05/2012 11:44



Oui. Se laisser faire par le "Che fare ?", comme une musique, un fado, un duende envoûtant, une danse de la vie qu'on ne maîtriserait pas.


Belle journée christine



Marie-Claude 10/05/2012 07:35

Quand l'artiste le veut, il sait que faire du "che fare ?"

brigitte giraud 10/05/2012 11:39



peut-être même qu'il est incontournable ce "che fare", parce que rien n'est donné, que l'attention sensible peut alors se déployer...



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche