Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 22:00

 

Claude Bellan entame déjà son retour sur Bordeaux.

Une exposition à la galerie Guyenne Art  de la rue Fondaudège, (en deux temps "hier" les gouaches, "aujourd'hui" les toiles) et une conférence dans les salons Mollat le 31octobre prochain. Un livre aussi aux éditions Le Festin.

imagesnnn.jpg

Son oeuvre n'en finit pas de se déplier, dans la lumière encore.

En 2006, Claude Bellan est terrassé par un accident cérébral. Il ne cessera pas de peintre, autant dire qu'il ne sait plus que cela : peindre. Il entreprend alors, aidé par son orthophoniste, de revisiter les notes qu'il avait prises sur le mystère de la peinture et livre un combat pour lequel la peinture et les écrits sur l'art l'ont aidé à retrouver les forces de la vie.

 

J'aime particulièrement ce livre de notations, de réflexions au long cours sur le mystère de la couleur, de la forme, du jaillissement scandaleux de l'émotion...

 

"Le peintre n'exprime pas des idées, il crée des formes.

 

Peindre : essayer de voir sans concept.

 

Des intellectuels croient savoir ce qu'est l'art, mieux que les artistes qui sont eux toujours dans le doute. Ces gens ne doutent pas, ne sont que des dindons vêtus de plumes de paon. Des gens ayant l'autorité décident qui est artiste et qui ne l'est pas. Des gens malhonnêtes, habillés du prestige de la culture et de l'art, fourguent du toc à des milliers de gens dupés.

 

Dans ce monde tel qu'il est, être artiste est un privilège. De ce privilège, il faut se montrer digne. C'est -à-dire accepter les conséquences de ce choix qui sont souvent la pauvreté et l'incompréhension. Ces milliers de peintres qui peignent depuis dix-huit mois et se plaignent de ne pas encore vivre de "leurs oeuvres" ne m'émeuvent pas et leurs revendications me semblent indécentes.

 

Pour moi il ne s'agit pas de communiquer mais d'exprimer au sens exact du mot  "faire sortir de", comme on exprime le jus d'un fruit.

 

En partant de chez moi, un hindou vivant en France depuis une viongtaine d'années m'a dit cet adage : "Tout ce qui n'est pas donné est perdu." Tant de profondeur en si peu de mots !"

 

Voilà, je vous laisse maintenant avec Claude Bellan.

Juste un tout petit moment filmé l'autre soir...

 

 

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche