Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 03:12

 

 

 

Donc un colloque ! sous la Présidence de Boris Cyrulnik et de Gérard Ostermann "Faire de sa vie un histoire", ce 10 mai 2011, au Conseil Général.


Premier morceau de musique joué au duduk (instrument arménien) de Zhirayr Markaryan.


"Faire de sa vie une histoire", et c'est tout un récit de vie qui pourrait se tenir dans les sonorités de Zhirayr Markaryan, une sorte de modelage des notes et des sons. Une merveille tellement cohérente, finalement !

Une histoire, à l’œuvre d'elle-même, jouée in vivo, pour la vie, celle-là même qui nous traverse avec lui, si on le veut bien.


Je tiens ici à remercier Gérard Ostermann, Boris Cyrulnik et Martine Jardiné (Vice-Présidente du Conseil Général) pour leur accueil et leur humanisme à l’œuvre... à l’œuvre d'une l'histoire en marche.

commentaires

tempesdutemps.over-blog.com 14/05/2011 12:32


Car toute souffrance demande récit... Et la sonorité chavirante de cet instrument met en état d'écoute, de recevoir la parole, comme une préparation de l'esprit à entendre au-delà des mots.
merci, pour ces émotions anciennes et présentes


brigitte giraud 14/05/2011 14:28



Le récit est nécessaire, toujours. Tu sais ça, Claire.



Christine 13/05/2011 06:51


non famille des vents lui aussi, fabriqué avec des cornes d'animaux pour tout ou partie, il faut vraiment être là aussi un spécialiste pour le maîtriser, pour "entrer dedans"comme ton ami lorsqu'il
joue du duduk !
tu crois que l'on peut faire de sa vie une histoire? parfois, non souvent, j'en doute...


brigitte giraud 13/05/2011 14:02



Oui, voilà ce qui change, oui, bien sûr.


Faire de sa vie une histoire ? Je crois que ça se fait toujours finalement, mais là, c'est de cette prise en soi de son histoire, et de la narration qui permet de faire surgir
du sens, quelle que soit sa vie... Qu'est-ce qui agit en nous, qu'est qui est venu travailler en nous pour édifier "quelque chose" de soi, qui nous appartient dans un parcours de vie... Peu
importe la beauté du récit, on a tous son histoire humaine, pleine de nos fragilités et de nos doutes qui orienteront et fabriqueront son propre regard au monde... Alors oui, chacun, à
mon sens, doit oeuvrer à "son" histoire, et ... Mettre des mots, en mots, ce qu'on sait un peu de soi-même, pour "se dire" et être entendu...



Christine 12/05/2011 20:05


quelques instruments nous prennent ainsi aux tripes...
aussi le cornet à bouquin (Christina Pluhar l'utilise avec son ensemble l'Apeggiata- on disait dans le temps que c'était celui qui se rapprochait le plus de la voix humaine)
http://youtu.be/0U3jGWLFmsQ


brigitte giraud 12/05/2011 22:18



Ah oui, le cornet à bouquin, quelque chose de la viole de Gambe, non ? Comme si chaque instrument parlait "sa" langue.


Amitiés



Libre necessite 12/05/2011 14:50


Adepte de Boris Cyrulik, je ne connaissais cette musique ni cet instrument extrèmement chaleureux. Amicalement dan


brigitte giraud 12/05/2011 22:14



C'est très beau, très envoûtant et tellement chargé d'histoire, donc d'émotion !


amitiés à vous



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche