Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 18:42

Elle s'est flanquée près de sa voiture et elle a composé un numéro de téléphone. 100 4021Elle a regardé autour d'elle au moment où elle s'est mise à parler : un bateau tanguait sur le fleuve et les voitures défilaient sur le parking.

Une sorte de copié/collé entre ce qu'elle imaginait être là-bas et ce que ses yeux voyaient  ici.

Un pont imaginaire reliait-il les deux images ?

Non, elle ne voulait pas se placer pas dans le ciel des idées,

mais seulement se tenir aux nuages qui passent...  Elle ne savait pas toujours comment s'y accrocher.

 

 

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

C comme Corinne 20/08/2012 20:37

J'ai longtemps chanté cette chanson accompagnée par Thierry au piano. Elle me touche tant.
Ton texte est très beau.
Une belle alchimie se fait là.

brigitte giraud 21/08/2012 13:38



Ah j voudrais vous entendre... Ca doit être au point, non ?



Dominique Hasselmann 09/08/2012 11:35

j'ai toujours aimé la Jane et ensuite ses interprétations avec violon à l'archet subtil orientalisant.

brigitte giraud 09/08/2012 22:11



La musique classique sert parfois très bien la chanson.



Christine 07/08/2012 20:31

en léger décalé,les images d'ici et d'ailleurs se chevauchent,
- tant que le téléphone est décroché-
et un jour, plus personne au bout...

brigitte giraud 07/08/2012 21:53



L'absence est terrifiante,  de l'impensé qui a lieu... Je te serre fort Christine !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche