Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 20:34

 

  Mon frère aime les anges, dit que nous avons chacun le sien. Une image employée pour "faire venir" en soi la valorisation de qui on est, comme si rien n'était jamais perdue par avance, mais en construction. Un tableau qui ne serait jamais achevé, en somme.

L'ange qui veille, c'est une symbolique de sa préservation, de sa sauvegarde, de sa responsabilité.

"Celui qui veille, c'est moi alors ?" Il dirait que oui. 

"Je suis pour moi-même l'ange qui veille pour ne pas m'oublier dans tout ce fatras de vie. Je suis l'ange par procuration de moi-même. Je suis mon auteur de l'ange, déchu ou non, en état de vigilance."

Alors j'ai pensé à l'angélique. Cette plante médicinale qui doit faire du bien à...

...A quoi, j'en sais rien. Aux nerfs ? Au sang ? A la métabolisation (la matière qui devient énergie et assure la survie) ?

Une spécialité de Niort. J'entendais ça quand j'étais petite, l'angélique de Niort. L'angélique est une sorte de racine, fibreuse que des religieuses de la ville, au 18ème siècle avaient eu l'idée de confire. Une herbe à liqueur, d'où la liqueur d'angélique. Une tige confite à mettre dans de la pâte.

En fait, je n'ai jamais vu cette plante qui grandit, paraît-il, jusqu'à deux mètres de haut. A croire qu'on m'a raconté une plaisanterie, et que l'angélique n'a jamais existé. Une simple vue de l'esprit, ca serait. Une image symbolique comme celle de mon frère.

Pour croire aux anges.

Croire que quelque chose de bien arrive, que le petit chat se remet de sa frousse, de sa plaie, de sa fièvre et qu'on a eu peur.

Croire qu'on a trouvé le sens des aiguilles de sa montre interne.

Croire que tout va bien.

Tout va bien.

Et tout ça pour amener à Angélique Ionatos, encore une fois

"O erotas", Flisvos (le clapotis)

Published by brigitte giraud - dans Intimité
commenter cet article

commentaires

giulio 27/01/2011 11:06


T'as raison Brigitte. J't'envoie photo, de quoi me reconnaître si je passe par Bordeau.


brigitte giraud 29/01/2011 17:24



Ben voilà, tu peux venir, j'ai tout bon !



giulio 26/01/2011 10:11


Tu ne m'as pas vu, chère "Esméralda"


brigitte giraud 26/01/2011 21:57



Si, t'es vu en photo. Et alors. Meuh non, t'es pas vilain ! Robert Hossein, que je sache, n'est pas un Apollon. Et puis, on s'en fout de ceux-là !



giulio 25/01/2011 16:46


Très commune, Angélique, combien de fois sans doute n'a-t-elle pleuré en te voyant l'ignorer : "Vous qui passez sans me voir". À part ça proche cousine (la gentille) de cette autre ombellifère qui
acheva Socrate : la cigue. Ergo, jouer du nez avant d'en manger. Quant à moi j'eus bien volontiers goûté il y a 7 lustres à son homonyme, mais j'étais, 1°, jeune marié et 2°, quelles chances
aurai-je eu à côté du somptueux Robert Hossein...


brigitte giraud 25/01/2011 21:39



Giulio, rival de Robert ? Eh alors. Tu as des charmes que Angélique n'aura pas vus, sous le charme où tu ne l'as peut-être pas amenée. Alors là, le Robert, il aurait se la rêver, sa Marquise des
Anges, elle aurait cesser là le tournage, tout net !



Coucou 24/01/2011 23:58


J'ai bien aimé ta note d'espoir angelique... On en a tous besoin


brigitte giraud 25/01/2011 00:03



  Oui, on en a tous besoin, surtout en ces temps de précarité active et de "chacun pour soi".


Amitiés à toi.



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche