Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 08:00

Défi n°35

Vous êtes une oeuvre en cours d'écriture.

Racontez vos états d'âme avant que ne soit écrit le mot"Fin".

 

 

  296536571_92c377eb74.jpg

Elle n'en aura jamais assez de s'apesantir sur chacun de mes mots.

Une lente rumination.  A croire qu'elle ne sait faire que ça. Ruminer. Répéter les phrases infiniment... Et à voix haute en plus !

Parfois, moi, j'accélère le temps de cette manducation. Et alors, à prendre les choses en main, je sens formidablement les doigts qui écrivent dans une sorte de physique de l'harmonie. Remarquez, je n'aime pas être réduite à une harmonie, un truc qui fleure sa petite musique sur laquelle tout le monde insiste avec l'air dédaigneux des virtuoses du nouveau roman ! Des qui se la pète grave dans la fonction ! Des qui font dans "l'écrivain" sans sourciller d'un poil ! La communauté des Oeuvres, et pas des basses !, à laquelle j'appartiens, en voit de toutes les couleurs, je vous assure.

Ah, on les repère vite, nous, ceux qui se disent poètes, écrivains, dramaturges et j'en passe ! Sans vergogne, oui, oui. Trois mots perdus sur une page et ils se la jouent créateurs ! Pourtant, ils doivent bien avoir lu Flaubert et Rimbaud le beau ! Bouh, ce serait parfois à désespérer de faire ce boulot ! Avec Internet, ça devient de l'abattage. Tout le monde se targue d'écriture... Non, faudrait revenir sur terre, le virtuel est une illusion. Etre dans l'illusion de l'illusion, c'est le pire.

 Je sais bien, moi, l'Oeuvre, qui est celui ou celle au bout de la plume, qui appuie sur les touches du clavier de l'ordinateur. 

Je sais si la langue est chevillée au profond de son âme,

si, sur la page blanche, les lettres deviennent bleues.

Dans la nuit, et dans les veines, un sang coule. 

Je ne veux pas que ce soit Mozart mille et une fois assassiné !

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

Olivier de Vaux 11/08/2010 07:53


J'ai bien aimé cette réflexion ... et puis quand on cite Flaubert et Rimbaud, les deux inégalables de la langue française, on sait de quoi on parle.


brigitte giraud 11/08/2010 11:50



Merci Olivier, ces deux-là auront marqué des générations et ce n'est pas fini, heureusement !



Jeanne Fadosi 10/08/2010 22:23


l'écriture n'est pas forcément pour se croire écrivain, simplement, certains aiment tricoter des mots comme d'autres des pulls ou de la layette. Ecrire peut faire du bien, c'est comme la musique,
tous ceux qui pratiquent de la musique ne sont pas des virtuoses, ils sse font plaisir, comme toi avec ce défi réussi.
Belle semaine


brigitte giraud 11/08/2010 11:54



tU AS RAISON, oui.



carole 10/08/2010 17:37


ce hors-d'œuvre ouvre l'appétit ! OUI !


brigitte giraud 11/08/2010 11:55



A table alors !


bonne fin de soirée à toi.



Tricôtine 10/08/2010 01:36


vraiment hors d'elle! l'oeuvre magistrale! hihi Brigitte je me suis régalée, n'assassinons pas Mozart ça ferait des couacs !! bravo et merci pour ta participation bientôt les oeuvres porteront
pancartes pour la défense de la belle littérature!! bonne soirée !!!!


brigitte giraud 10/08/2010 01:41



merci à toi, Tricôtine. L'oeuvre a droit à la parole, ah mais !


belle soirée à toi, bella.



Claire 09/08/2010 20:18


Fabuleuse revanche de l'œuvre sur l'humain ! J'adore tout particulièrement le jeu de la vérité, à la fin du texte.


brigitte giraud 10/08/2010 01:43



On ne fait pas tout à fait ce que l'on veut avec l'Oeuvre, oui.


Bonne soirée à toi.



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche