Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 08:00

 

 

Juste avant.

 "Juste avant" de l'instant I dans le temps T.

La bascule.

Le renversement de tous les sens.

L'émotion à son point le plus haut.

Le charivari à l'épreuve éprouvée.

La grande Peur. Un miracle.

Une magie noire et blanche

et primale,

une pensée abstraite,

poussée végétale de l'infini,

des bras immenses...

Juste avant.

J'oublierai

le blanc

et le noir.

Published by brigitte giraud - dans Intimité
commenter cet article

commentaires

Tricôtine 27/10/2010 21:37


je n'avais pas fait tout le tour.... comme quoi une conversation à travers un fil, m'a envoyé une petite lumière blanche... c'est ça l'instant d'avant tu étais encore dans le noir de l'oubli!!!
désolée pour mon retard Brigitte, j'ai du mal à remonter le courant... des voix d'ô partout sur la coquille !! bizzzoux
ps(ça y est tu es gravée sur le planning !)


brigitte giraud 27/10/2010 22:11



Gravée sur le marbre du planning ? Chouette !!!!



Eglantine-Lilas 19/10/2010 19:56


le blanc et le noir ? ..toujours ta magie des mots qu'on découvre avec plaisir...


brigitte giraud 19/10/2010 20:38



merci Eglantine-Lilas.



L' écrit-vain ? 19/10/2010 18:26


J'aime beaucoup! Profond émouvant, décalé, bravo


brigitte giraud 19/10/2010 19:26



MERCI INFINIMENT, L'écrit-vain ?



Lenaïg Boudig 19/10/2010 10:56


Bonjour Brigitte. Je savais trouver chez toi quelque chose d'unique. C'est un peu bête ce que je mets car chaque écrit, chaque auteur est unique. Alors, je change le mot, j'en écris deux :
poétiquement surprenant (je fais ce que je peux). Donc, pas déçue de ma visite. Bien amicalement.


brigitte giraud 19/10/2010 11:29



C'est bien gentil, ça. Je vais manquer d'humilité à cause de toi !


belle journée à toi.



C comme Corinne 19/10/2010 02:07


Oui juste avant ma douce le plus haut point, l'épreuve éprouvée -jolie formule!
Un charivari de noir dans la nuit bla
Che


brigitte giraud 19/10/2010 11:38



C'est le charivari qui bat la vie ; je vois un chien, errant, noir et blanc, dans la nuit noire, sous des lampadaires blancs, et ses pas inaudibles, des traces de pluie aussitôt effacées, du bleu
sur la peau quand on appuie sur la peau, et puis...plus rien l'instant d'après.


Belle journée à toi, Bastille pleine de monde, forcément.



fransua 18/10/2010 19:36


encore un instant chargé d'émotion ce soir


brigitte giraud 18/10/2010 19:53



merci à vous, fransua !



Parvus 18/10/2010 15:36


Le blanc et le noir ne sauraient s'oublier puisqu'ils nous cernent non seulement les yeux mais le corps tout entier. Et l'esprit. Et le coeur. Bel envoi : on le croirait extrait de quelque
contre-épithalame composé pour célébrer des noces brisées. Vous auriez peut-être dû faire l'économie de la ponctuation.


brigitte giraud 18/10/2010 19:58



J'ai choisi de donner mon souffle au texte, une respiration que permet la ponctuation, mais bon... Merci à vous.



rouergat 18/10/2010 10:37


Bonjour Brigitte
Par le défi d'Harmonie je fais la connaissance de ton blog
Bravo pour "juste avant" en oubliant le noir et blanc
Cordialement


brigitte giraud 18/10/2010 19:59



Cordialement à toi. La rencontre est toujours belle pour moi.



ABC 18/10/2010 10:15


l'instant sera donc coloré !


brigitte giraud 18/10/2010 19:59



Et grandiose !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche