Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 04:36

CLAIRE

SOUFFRANTS 001

Le18 mars dernier, à Montréal, Marie-Louise Leblanc mettait en espace le texte de Thomas Mèneret, "Dernières lettres à ma mère".

 

 

 

 

Ainsi, la correspondance de Thomas Mèneret et de Claire Massart s'inscrivait dans "La maison des souffrants", portée par Denis Lavalou et Françoise Faucher.

J'ai posé mes images sur leurs mots.

C'est un chemin fragile que l'on suit avec eux. Fragile, fragile...

 

 

 

commentaires

C comme Corinne 29/05/2011 08:51


bouh, ce matin c'est trop, c'est trop pour moi.
Trop beau, trop émouvant, trop.


brigitte giraud 29/05/2011 16:37



Quelque chose d'essentiel nous saisit dans les mots de Claire Massart. C'est au-dessus de toute littérature. C'est ailleurs...


Bonne journée à toi, Corinne.



horus 28/05/2011 19:09


La grande Françoise Faucher lit Claire s'adressant encore à Thomas après son départ. Par son talent, elle sert magnifiquement ce texte, aidée par la grande beauté, émotionnelle bien sûr, mais par
surcroît littéraire de ces lettres. Ces "bouteilles à la mer" sont les seules lettres de Claire que l'éditeur a choisi de publier, préférant resserrer le livre sur les lettres de Thomas qui sont du
même niveau.
Je reste impressionné par l'élan que ces lettres ont suscité auprès de créateurs(trices) qui ont tenu à le re-prendre, à le porter haut, avec tous les risques qu'un tel sujet fait courir.
Merci à Brigitte d'avoir eu ce courage, et d'avoir réussi.


brigitte giraud 29/05/2011 16:46



C'est une chose très difficile à laquelle s'est attachée Marie-Louise Leblanc et ses comédiens : reprendre ces textes,  avec justesse. Ils ne sont pas seulement émouvants, ils sont aussi
très écrits, ou écrits pas n'importe comment, une force d'écriture considérable qui se passe ailleurs. Claire devient toutes les mères du monde. Ce que vous dites, là, est très très important.



christiane c 28/05/2011 08:32


Merci d'accepter ma participation sur ton blog
à bientôt


christiane c 27/05/2011 22:37


Je trouve cette vidéo superbe. Que d'émotion dans la voix de cette personne elle vibre avec intensité la mort de cet homme. La vidéo est très bien. Tu me donnes envie de lire ces livres.
Bonne soirée
christiane


brigitte giraud 27/05/2011 23:23



Cette personne est une grande comédienne canadienne. Lumineuse.



Jeanne Fadosi 27/05/2011 20:08


Je reste sans voix : il n'est pas dans l'ordre des choses qu'une mère perde son enfant ... de quelque manière que ce soit.


brigitte giraud 27/05/2011 22:07



C'est un effroi, oui. La dépression est un mystère.



Christine 27/05/2011 13:33


au delà du sensible
le vulnérable, le névralgique sont atteints
ici


brigitte giraud 27/05/2011 22:13



Y aurait-il une maladie de la mort comme dit Duras, je ne sais pas, c'est tellement mystérieux...



souvienstoi 27/05/2011 09:35


je découvre ton univers avec grand plaisir !


brigitte giraud 27/05/2011 09:38



Tu viens alors quand tu veux... Merci de ton passage ici.



Christine 27/05/2011 06:48


comme je comprends


brigitte giraud 27/05/2011 09:37



j'ai appris, peu à peu, ta sensibilité, christine



Tricôtine 26/05/2011 22:19


Merci Brigitte... ça chavire les sens :0


brigitte giraud 27/05/2011 00:50



Merci à toi d'accueillir ces images avec toute ton émotion.


Belle nuit à toi.



Catheau 26/05/2011 19:22


Merci de nous donner à entendre cette voix maternelle douloureuse, mais habitée toute par l'absent.


brigitte giraud 26/05/2011 21:40



Un texte fort, émouvant, bien plus qu'un texte...


Merci à vous.



davina laporte 26/05/2011 17:03


Ce texte émouvant, pénétrant nous fait suivre la souffrance de cet homme jusqu'au bout de sa vie. Merci pour ce texte si bien raconté.
Bonne soirée
Davina


brigitte giraud 26/05/2011 21:59



Des mots, ceux de Thomas Mèneret et de Claire Massart. Quelque chose d'essentiel niché à l'intérieur. La voix de Françoise Faucher est d'une terrible justesse.



Dominique Boudou 26/05/2011 14:24


Tout est émouvant dans ce film. Thomas Mèneret continue à vivre, d'une autre façon.


brigitte giraud 26/05/2011 21:55



Une éternité douce dans ces mots, des mots entourés d'amour. Un prolongement du livre, ce film, oui. Comme le spectacle l'a été d'abord. Je trouve, moi aussi, pour retrouver là Clarisse, que
c'est bien qu'il existe.



Clarisse 26/05/2011 13:10


Chère Brigitte,
merci de ce joli cadeau, les mots me manquent. C'est bien d'avoir monter cette vidéo.
Merci du fond du coeur.


brigitte giraud 26/05/2011 21:52



Que ces images te bercent, te bercent... 


Je t'embrasse fort, Clarisse.



Nana Massart 26/05/2011 12:08


Quel bouleversement! qui arrache encore des larmes et qui fixe des moments douloureux et merveilleux... Du fond de mon coeur merci Brigitte (ma princesse Touareg), ta vidéo est un cadeau
inestimable, images, photos, musique, voix de Françoise Faucher est un immense trésor. Merci de ce merveilleux clin d'oeil.


brigitte giraud 26/05/2011 21:50



La pellicule fixe ce qui est déjà là. L'émotion qui revient est profonde et ...douce, je l'espère. Un paysage immuable comme la mer.


Bonne soirée à toi, Nana



valdy 26/05/2011 10:43


Le titre est trop fort pour entrer dedans pour moi. Mais je reviendrai.
Valdy


brigitte giraud 26/05/2011 21:46



J'aime votre pas sur le seuil de la maison, qui attend le bon moment pour entrer. Avec attention.


Amitiés



claire 26/05/2011 10:34


Comme tu nous accompagnes, Brigitte. Quelle qualité de présence, si fine, si douce ! Comment te remercier d'être à ce point présente sur ce chemin, avec tes images et ta musique ? D'avoir à ce
point compris ? MERCI, mon amie.
À Monelle : la voix est celle de Françoise Faucher, une immense comédienne canadienne (française d'origine) qu'on appelle là-bas "la grande dame du théâtre". Ce fut un grand honneur pour moi de la
rencontrer et une grande émotion de voir comment elle s'est approprié le texte.


brigitte giraud 26/05/2011 21:44



Je n'ai pas les mots de ce moment. Mais nous savons bien, toutes les deux. C'est pour toi, Claire, et tous ceux, autour de toi, qui aiment Thomas. Il est devenu, à travers toi, mon ami. Je te
serre.



Monelle 26/05/2011 08:09


Je veux te remercier de cette vidéo très émouvante ! la voix de la lectrice sait donner toute son ampleur à cet amour de mère perdu mais touours présent !
J'ai pensé un moment que c'était ta voix !
Bonne journée
Monelle


brigitte giraud 26/05/2011 21:41



Une vidéo faite avec la complicité de Claire Massart. Elle devait être.


Merci à toi de toute ton attention délicate.


Amitiés



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche