Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 17:25

 Reconnaître une vacuité de soi dans les gestes.

Une attente des mots,

des sauts en pointillés sur la ligne du matin.

Un manteau qui tiendrait au corps,

l'encre coulée dans nos yeux.


Il faudra écouter le silence,

une épure pour prévenir du froid.

Il y aurait du temps pour les saisons,

pour le fleuve, ici et là-bas,

un bras jusqu'à la mer

que nous sauverions.


Traverserait la pensée, quand parfois elle se vide.

 

"Dis, est-ce bien la route pour...?"

On ne sait pas finir.

 

Le sang cogne.

Mener une ligne de front rassure le sang.

 C'est une longue histoire qui commence,

recommence,

dans une écorchure de la peau,

ou

sous l'écorce d'un peuplier plié en deux.

 

"Dis, est-ce bien la route ...?"

 

Pour la peur que c'est parfois,

et la fièvre,

le monde tenu par des barreaux de chair,

un cercle tracé dans l'air,

avec un bout de bois. 

commentaires

Cédric 04/07/2012 11:37

poursuivre la route
coûte que goutte
à l'aveugle

pour voir

brigitte giraud 04/07/2012 14:23



c'est ça, oui, exactement cela !



Dominique Hasselmann 03/07/2012 13:08

On finit toujours par se retrouver sur la route...

brigitte giraud 04/07/2012 14:20



on ne sait pas où elle mène et c'est ça qui est bien finalement ! (enfin au final on sait bien !)



C comme Corinne 03/07/2012 07:23

Très beau texte !
Résonne en moi, une sensation de posé, d'analyse de soi et de la quête infinie du "bon" chemin.

brigitte giraud 03/07/2012 12:42



L'inaccessible, l'inaccessible étoile, on se perd forcément, c'est tout l'enjeu du chemin.



Christine 03/07/2012 04:42

le silence en dit long
de nous, des saisons
au duramen gravé
la peur sous l'aubier
figée

brigitte giraud 03/07/2012 12:44



Il y a des silences qui parlent et qu'est-ce qu'ils nous en racontent...On bien on les fait parler, c'est selon...



tempesdutemps.over-blog.com 02/07/2012 20:01

L'écorce et l'écorchure. Surface et profondeur. Oui, c'est bien la route, celle du flou et du précis.

brigitte giraud 03/07/2012 12:43



Oui, on avance à l'aveugle pour voir plus clair ?



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche