Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 00:42

055.JPG

 

 

 

C'est dire que non, décidément non, t'as du mal.

De façon encourageante, t'as du mal.

Murs admis.  Manière de description de la chambre noire.

Visions et acuité. Un nid.

Tu revois le flm. Noir et blanc.

Voiture au carrefour giratoire des ombres. Passage.

Tu lève la tête sur des plaques en céramique bleu.

Noms de rues. Noms de places. Nom d'une pipe. Nom de Dieu !

Une catégorie de murs te longent, le sommeil à côté de toi, sur un autre bord.

Une cave.

Tu t'écrouleras tout à l'heure.

La vie ne sera presque plus la tienne. Elle se prosternera devant toi.

C'est bien ce que tu veux.

commentaires

Nana Massart 11/11/2013 12:32

Il est dit que le sommeil est aussi indispensable que l'air ou la nourriture. Lorsque nous ne pouvons pas partager nos nuits dans les bras de Morphée "Morphée l'absente", pensons à la valériane en
passant par le pavot de Californie ou des cônes de houblon (même à mettre sous l'oreiller)...La nature est riche pour soulager nos maux! et vive la récréation des neurones...Ma Touareg songe à la
mer de dunes sous un ciel étoilé...

brigitte giraud 11/11/2013 16:40



Les plantes sont des alliées, mais soit je ne les utilise pas bien et régulièrement, soit elles n'ont pas d'effet sur moi. Remarque que dormir nue avec trois gouttes de Chanel....


Belle journée Nana !



Christine 05/11/2013 19:21

Les nuits s'étirent.
Certains les croiront sensibles au changement d'heure ou à l'approche du solstice d'hiver.
Il n'en est rien.
Elles finissent par se confondre avec le jour, elles absorbent le passé jusqu'à faire croire qu'il nous a abandonné.
Et la vie là-dedans ? me diras-tu.
A vouloir se prosterner, elle s'est cassé la gueule depuis des lustres et n'en brille pas plus pour autant.

brigitte giraud 08/11/2013 16:24



Le sommeil est nécessaire pour faire la lessive, et avec plein de mousse, c'est mieux !



tempesdutemps.over-blog.com 05/11/2013 14:24

Se faire ce cadeau-là : l'abandon. L'oubli de soi et des noms de rues... Lâcher et aller vers le pas si " inconnu " à soi, ce qu'on croit ne pas savoir, ne pas avoir. C'est bien ce que tu veux ?
Découvrir l'autre côté du mur ?

brigitte giraud 05/11/2013 14:45



oui, se faire ce cadeau-là : un détachement de soi, "à certaines heures pâles de la nuit", nous  saisit et c'est pas si mal non plus, d'être spectateur. C'est un état, rien d'autre qu'un
état, avant de s'endormir (et de se réveiller plus tard). 



C comme Corinne 05/11/2013 08:13

Faudrait aller voir Funambule 62

brigitte giraud 05/11/2013 12:16



Oups ! attends !!!!!



marie-claude 05/11/2013 06:17

quelques cinq heures par nuit me suffisent ... mais il me les faut !
se vider la tête n'est pas si facile ...
amitié .

brigitte giraud 05/11/2013 12:15



Les temps de veille sont porteurs de lucidité. Faut pas qu'ils durent trop longtemps, c'est tout.


Amitiés



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche