Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 07:25

oster-003.JPG

Présidence de la journée | Boris Cyrulnik et Gérard Ostermann

 

Le vécu, les cartes narratives, une vie de poète, le récit de vie, la recherche biographique, autobiographie et résilinece, art et subjectivité, la réinvention du monde de soi et du monde de la musique.

 

Le rôle que l'expression artistique, spécialement le langage musical, exerce sur les stratégies de résistance et de survie créatrive au traumatisme provoqué par un contexte d'une  réalité sociale adverse...

 

Avec Zhirayh Markaryan dans la journée et des interventions musicales au duduk...

commentaires

marie-claude 11/05/2011 17:14


j'aime bien ce titre : "faire de sa vie une histoire" !


brigitte giraud 11/05/2011 20:50



Une histoire à laisser derrière soi, qui permettra le récit, récit de soi, une manière de s'écrire sur la terre avant que d'y être dedans.



Libre necessite 11/05/2011 13:10


Quel plaisir d'écouter la voix de Boris Cyrulnik. Il fait partie des gens capable d'un contenu dense et éclairant avec une voix chantante. Amicalement Dan


brigitte giraud 11/05/2011 20:49



Oui, c'est toujours éclairant. Faussement simple mais toujours éclairant. Et puis quelle humanité!



C comme Corinne 11/05/2011 06:36


On sait bien que créer toujours c'est vivre envers et contre tout. La musique enveloppe, protège, renforce. Des racines de notes qui maintiennent en pleine terre.


brigitte giraud 11/05/2011 20:48



Et dire... Boris Cyrulnik dit qu'on apprenait, il y a longtemps, à la fac de médecine, qu'il ne fallait surtout pas entrer dans l'émotion... On sait bien et il dit, lui, Cyrulnik, que c'est tout
le contraire qu'il convient de faire...



Christine 10/05/2011 13:25


“Grâce à ces tanka, le monde saura qu’il est possible de dépasser l’horreur de la bombe et ­d’aller vers le pardon, le stoïcisme, la paix”, affirme Chad, qui a dédié un poème en japonais à celui
qu’il qualifie de “modèle à suivre” : “Pluie de prunes/ Pluie noire/Mon maître de poésie/ En vivant sous son toit/J’ai dé­couvert la vérité.” De tous les tanka de Tsutomu Yamaguchi, celui que Chad
préfère exprime l’ineffable : “Si la mort venait/ Paisiblement à moi/Quel plaisir ce serait/ Quand vient le temps de mourir/ Il n’y a plus qu’à mourir.”


brigitte giraud 11/05/2011 20:45



  Tsutomu Yamaguchi, je retiendrai son nom, enfin j'essaierai, et ses tankas. Je ne connaissais pas. Merci à toi.



Christine 10/05/2011 13:23


http://www.courrierinternational.com/article/2011/04/28/des-tanka-pour-conjurer-hiroshima-et-nagasaki#

...vivre avec


brigitte giraud 11/05/2011 20:46



JE VAIS VOIR LE LIEn...



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche