Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 00:32

ecrire-court.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Je me dis que j'ai tendance parfois à faire trop long.

Je me dis par conséquent que je devrais davantage me servir du concentré de mots, genre l'océan dans la goutte d'eau de Reverdy, ou bien façon haîkus, ou encore manière aphorismes.  Le style métaphorique devrait aussi être  intéressant : l'image fait sens et punto ! rien de plus à dire.

Seulement les mots peuvent être mal interprétés. C'est, de fait, l'interprétation qui me pose problème.  Je veux absolument être comprise et absolument aller au plus juste de ce que je veux dire, (et vous savez bien la difficulté que c'est de placer le mot, celui-ci et pas un autre.) On a toujours des raisons de douter de ce qu'on énonce, parce que c'est bien l'énonciation qui fera décoller le discours et entrevoir, -soyons modeste- ce qu'on a la prétention de vouloir exprimer.

Donc, dans certaines circonstances, comme j'ai tendance (à mon avis) à f'aire trop long, au risque de lasser, j'en conclus que j'ai plutôt intérêt à resserrer les manivelles de la loghorrée, et à utiliser des formules lapidaires, ou des mots simples, simples comme "bonjour", si c'est "bonjour" qui est le mot le mieux approprié. A quoi servirait donc d'employer un autre mot que "bonjour", à moins de vouloir faire "plus joli", mais de ça, à dire vrai, je m'en fous ? Parce que "bonjour" ne sera pas là tout seul, et alors l'idée même de "bonjour", contenue dans "bonjour", serait juste suffisante.

A moins de suspendre la phrase. Par trois petits points...  Une phrase en suspens reste malléable, vous voyez. Et ne peut pas blesser. A la condition que ces trois petits points de supension soient suffisamment portés pour pouvoir parler.

 

Parce que j'ai tellement envie de m'attarder quelquefois. Les lettres sont bien faites pour ça, non ?

commentaires

tempesdutemps.over-blog.com 14/05/2013 11:08

Faire confiance aux "interprètes"... S'ils se trompent, tant pis pour nous. Et puis, l'ambiguité est bonne aussi. Faire court, pour l'élégance, le côté "à l'os", façon café serré, genre "dans le
mille". Épurer, élaguer, supprimer, alléger : oui, moi je suis plutôt pour.
Ça dépend aussi de ce que l'on écrit, bien sûr !
J'en ai tellement abusé que les petits points de suspension se méfient de moi.

brigitte giraud 17/05/2013 21:35



Finalement se laisser aller, et ne pas faire "beau", faire, et travailler ce qu'on fait à la reprise.



Christine 13/05/2013 12:09

............. (j't'en mets assez, faut pas lésiner non plus !)

brigitte giraud 13/05/2013 19:29



Merci Christine ! Ouf ! tout de suite, ça va mieux !



marie-claude 13/05/2013 10:44

Que ton jour soit bon !
J'aime bien quand c'est joli ...
j'apprécie quand c'est bien dit,
il est des longueurs qui ont leur importance dans un monde où tout va si vite il faut parfois se donner le temps du mot ... et des trois petits points ...
amitié .

brigitte giraud 13/05/2013 12:03



oui, je suis d'accord, juste pas lasser, quoi !


belle journée à toi !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche