Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 23:08

mimizan-22-05-2012-021.jpg

 

Cette fleur vagabonde. La mer est toute proche. C'est Christine qui me l'a envoyée de Mimizan. Je l'en remercie mille et une fois, oui. M'étonne pas que son regard se soit égaré dans le sable. Besoin de marcher lentement, besoin de sentir les grains entrer dans sa chaussure, et enlever sa chaussure, envie de tremper les pieds dans l'eau froide et de sentir une force géante avec soi, peut-être, si ça se pouvait, et rester là... avec la vision de la fleur.

On a envie d'y coller le nez et d'inspirer de tout son souffle possible. Cage thoracique ouverte au maximum de la capacité de sa voilure. Et tous les pétales se colleraient aux narines. On faisait ça quand on était môme (et même après !!!). Ca oxygène d'un seul coup cette odeur de fleur éclose. Passe en entier dans le corps. Elle sent l'air qui vibre, juste une fraîcheur de l'air vibrant, et juste ...ce qu'on veut. Ce qu'on voudra. Carpe diem à fleur de peau !

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

C comme Corinne 26/05/2012 20:25

oui tu as raison, on dit comme on veut, on croit ce que l'on veut croire...et tac !!

brigitte giraud 27/05/2012 01:07



On choisira alors le moins pire pour avoir le meilleur. Et christine resplendira, et tac !



C comme Corinne 26/05/2012 17:05

très belle photo ! un parfum de fraîcheur tout à coup...la richesse de la Nature m'enthousiasme !

brigitte giraud 26/05/2012 18:17



Une première née du sable et de la mer, c'est le printemps, les fleurs sont arrivées avec le petit Lucas ! Qui dira que ce n'était pas pour lui ?



Christine 24/05/2012 11:19

muchas gracias, amiga mia...

brigitte giraud 25/05/2012 12:01



De nada, amiga mia !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche