Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 04:25

Il y a des nuages qui font au ciel d'étranges contours. On y voit toujours des visages, une difformité, puis un visage. Et puis des gueules animales : des tigres, ou un éléphant...Le petit Prince n'est pas loin dans cette imagination pauvre et épatante.

Alors quand j'ai vu cet arbre se liquéfier sous la pluie, sous mes yeux, j'ai voulu aller au bout de sa disparition, un arbre devenant autre chose qu'un arbre est toujours un arbre quand même. C'est juste une autre perception d'image d'arbre, en somme. La réalité se tord. Elle est toujours toute tordue, la réalité. Alors en soi, y'a aussi forcément une distorsion.

Et ça me donne une foutue envie de peindre un truc pareil !

 

 

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

tempesdutemps.over-blog.com 22/04/2012 10:11

Vraiment beau, ce changement de matière, cette dématérialisation, l'arbre devient son fantôme d'eau. Faut voir, hein, avoir les mirettes attentives... Et pour ça, tu es là, toi !

brigitte giraud 22/04/2012 23:20



Je savais que ça te plairait. L'arbre ne disparait pas, nous savons bien qu'il demeure, notre cerveau travaille. Mais la pluie en donne une autre image. Bien belle alors.



Nana Massart 19/04/2012 17:25

Oui, le peindre à la japonaise... En plissant légèrement les yeux on pourrait croire à un grand vol d'étourneaux. Bordant notre jardin,les grands arbres se tordent, résistent, mais les petites
feuilles tendres s'éparpillent comme des papillons, le vent, la grêle sont sans pitié...

brigitte giraud 20/04/2012 16:22



Avec de l'encre de Chine et des coulures, noir sur blanc, et laisser glisser les papillons avant qu'ils ne s'envolent...


Belle pluie à toi, Nana !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche