Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 01:20

INSEPARABLES-002.jpg

Est-ce qu'on est dans une impasse ?

Est-ce qu'on est forcément dans une impasse ?

Est-ce qu'on doit considérer que la vie est une impasse ?

Est-ce qu'être "des inséparables" est un mot  considéré sans issue ?

Est-ce que cette impasse alors ne serait pas une sensation délicieuse ?

Est-ce que cela signifierait qu'un autre lieu est donc possible, toujours ?

Est-ce que la branche de l'arbre est surprise par un chant ?INSEPARABLES_003.jpg

Est-ce que l'image de la branche est notre surprise suffocante ?

Est-ce que l'amour est une image suffocante d'une délicieuse impasse ?

 

 

Et voilà que je me souviens d'un passage de "Au-dessous du volcan" de Malcom Lowry, où il est question d'un arbre foudroyé.

Published by brigitte giraud - dans Intimité
commenter cet article

commentaires

@giulio 30/09/2010 14:27


Bien au-delà de touchants couples de volatiles, voilà un beau nom : une rue comme allégorie de la vie sur terre : ne sommes-nous pas tous - humains, animaux, végétaux, nolens volens et du moins
encore pour un bout de temps, des inséparables sur notre astronef terre ?


brigitte giraud 30/09/2010 22:58



Des inséparables, oui, et qui savent si mal s'entendre !


Belle soirée à toi, Giulio !



Solange 29/09/2010 17:31


l'essentiel est de ne pas ... y trépasser.


brigitte giraud 30/09/2010 13:11



Oui bien sûr.



marie-claude 29/09/2010 16:45


une impasse ... et j'y passe !
on se sépare de tout sauf de soi-même ...


brigitte giraud 30/09/2010 13:12



Bon si on n'est pas un cas de rupture soi-même, alors "quelque chose" tient quand même le parapet.



Solange 29/09/2010 11:17


ce que vous dites est vrai, il n'empêche que devenir inséparables ce qui à mon sens est indissociable de l'amour, sous quelque forme que ce soit, c'est quand même perdre une partie de soi, de son
individualisme. Etre libre dans l'amour oui, mais quand l'union, la fusion devient à ce point inaliénable, malgré toute la beauté, malgré la chance exceptionnelle, n'y a-t-il pas le risque de
l'impasse ? à plus ou moins longue échéance ... insidieuse, silencieuse, un jour l'impasse sur sa propre vie se révélera et risque bien d'être douloureuse.
Il n'est qu'à voir ces oiseaux que l'on nomme inséparables. Quand l'un disparaît, l'autre, dans l'impasse, n'a d'autre issue que se laisser mourir.
Mais tout cela est bien triste. Profitons égoïstement, ou à deux, de cette belle journée d'automne !
C'est, en tout cas, un plaisir d'échanger avec vous sur le sujet. Amicalement.


brigitte giraud 29/09/2010 11:22



L'amour est si difficile ! Oui, vous avez raison, sans doute que la passion n'est plus si intense au fil du temps, n'empêche qu'un amour se conduit, selon "sa" volonté. Je le peux puisque je le
veux, disait Nietzsche, alors quand ça ne vaut plus le coup et qu'on se trouve à l'étroit, faut fuir alors "ce bonheur malheureux", et prendre de l'air...



C comme Corinne 29/09/2010 08:05


je crois qu'être inséparable faire corps à l'autre n'est pas une privation de liberté. C'est une belle liberté d'un calque sur un autre. Ne pas s'abandonner mais s'oublier, se mêler à un autre
soi-même. C'est un bonbon sucré dans la poche. Une chance exceptionnelle.


brigitte giraud 29/09/2010 11:08



Chance exceptionnelle et cadeau de la vie ! Se dire que ça vaut la peine d'être vivant.


Tu as raison corinnette !



Solange 28/09/2010 19:31


se lier à l'autre jusqu'à devenir inséparables c'est quelque part se priver de sa liberté. La liberté d'être soi-même, la liberté de se réaliser en tant que personne unique. Se priver de liberté
c'est comme finir dans une impasse, non ?


brigitte giraud 28/09/2010 21:46



Non, je ne crois pas. Si se lier à un, une autre est l'expression d'un désir, si sa volonté agit, il n'y a pas alors d'aliénation. "Inséparables" évoque une indéfectible affection, pas un collage
à l'autre, ou un clônage. C'est plutôt joli, je trouve, moi !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche