Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 04:08

Je pensais à... à la force des mots,

les qui comptent,

les qui aident à vivre,  aident à ne pas mourir.

Les qui ne sont pas rien, pas une blague,

une mine de rien, un terrain vide.

Au comment ça se fait ?

Comment ça se passe ?

Comment on y croit à ce dur comme le fer, 

qui fait qu'on s'y  accroche/raccroche,

un parapet qui est un pronominal : se tenir/retenir.

 

Alors j'ai cherché des exemples et, bien sûr, j'en ai trouvés des tonnes. J'ai pensé à tas de gens, à tas de blesssures, à tant de drames.

 

Et alors, pour tout ça, pensé à Invictus - invincible.

Invictus, ce poème écrit par William Ernest Henley, suite à l’amputation de son pied, lorsqu'il avait une vingtaine d'années. Puis poète, critique littéraire et éditeur britannique  (23 août 1849 — 11 juillet 1903)

 Invictus,  l’une des sources de vie de Nelson Mandela, enfermé pendant 27 ans à la prison de Robben Island. Et fermez les yeux ! Pour chaque homme confronté au terrible, à ce qui ne devrait pas,   pas être une destinée.  

Les deux derniers vers du poème, notons-le, ne furent pas acceptés par la communauté religieuse. 

"Invictus" est aussi un film réalisé par Clint Eastwood, sorti en 2009.


J'ai déjà  mis ici cette vidéo, mais j'aime la voix de Nelson Mendela  :  sous la rocaille, le désarroi, la peur, la peur ... , il y a une telle grandeur, une douceur, et une telle force qui tient coûte que coûte par la force des mots.

 

 

Et puis pour le décalé que c'est : Camille ! C'est provoc un peu non ? Mais pas tant !                                                                                                                          La langue a  bien des contorsions de souffles et de cris, ça gueule, mais ça tient : tenir/retenir,

croche/accroche/raccroche,

décroche pas !

 

 

 


 

commentaires

Christine 24/01/2013 16:14

La provocation n'est dans les mots, elle est dans l'oreille de celui qui les entend ; merci pour les tiens d'avant hier, d'hier et de demain.

brigitte giraud 24/01/2013 21:59



Les phrases se phrasent dans une correspondance (un beau mot, celui-ci), une co-respondance.



Stéphane 23/01/2013 15:22

Je me répète très souvent cette très belle phrase : "je suis le capitaine de mon âme".
C'est un excellent antidote à l'endoctrinement et un rappel vigoureux de notre liberté, de notre libre-arbitre.

brigitte giraud 23/01/2013 21:51



Oui, et c'est libératoire !


amitiés à toi


A bientôt Stéphane ?



saravati 23/01/2013 14:03

Les mots sont aussi un langage qui n'est rien ou pas grand chose s'il s'enferme en spirale sur lui-même, c'est quand ils peuvent s'envoler et se partager en mille morceaux qu'ils prennent leur
vraie dimension.
Merci pour ces liens, Clint Eastwood, ce cow boy qui a grandi jusqu'à devenir ce fabuleux réalisateur engagé, Nelson Mandela et Camille que ma fille est allée voir en concert et qui l'a invitée à
venir sur la scène avec elle :-
Pour rester dans les liens, je t'envoie cette très belle chanson
http://www.youtube.com/watch?v=5YRb_m7cBjk

BRIGITTE GiRAUD 23/01/2013 21:51



Très belle, merci à toi. Et J'apprends à l'instant que Florance Cassez est libérée....



marie-claude 20/01/2013 20:45

Oui, sous la neige ... une journée au grand air !

brigitte giraud 21/01/2013 04:19

Au grand froid aussi. Vite un lait chaud !

Marie-Claude 20/01/2013 17:05

j'aime beaucoup Camille, mais tu as mille fois raison, la voix de Mendela ...
amitié .

brigitte giraud 20/01/2013 19:38



choc, cette confrontation !


Mais c'est ça, des confrontations impromptues qui entrent quand même en cohérence.


Amitiés à toi (sous la neige ?)



Mokhtar El Amraoui 20/01/2013 10:35

Belle leçon de ténacité! Il le faut! Merci de nous le rappeler, chère Brigitte!

brigitte giraud 20/01/2013 19:35



Tenir, se tenir, se retenir au parapet, et ne pas tomber.


Amitiés



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche