Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 01:24

Jamais-seul-cIsabelle-Lagny---Copie.jpgPhoto | Isabelle Lagny

 

La terre a abandonné aux confluences du vent ses lèvres liquides,

L"agua de março"  dans ta bouche a bouillonné sa sève.

Tu ne sais pas où se loge l'horizon

quand tu regardes l'écume sur le bord de

la page

blanche.  La nuit pourra descendre

sur tes hélices.

 

Tu voles loin,

tu dis : "Je vole. Loin."

Tu répètes chaque fois ce mot "loin".

Tu n'en trouves pas d'autres à ce 

mystère d'être

encore

en attente

de tout perdre.

 

 

Regarde ! Sous chacun de tes pas

un ex voto,

le sacre d'un message contre un désir, 

"je t'aime je t'aime"

en conséquence d’un vœu,

qui te serait rendu.

 

Je ne sais pas pourquoi

je frissonne au soleil.

 

 

 

Published by brigitte giraud - dans Recueil de photos et textes
commenter cet article

commentaires

C comme Corinne 29/05/2012 07:28

Le frisson à l'intérieur ne devrait être que promesse...du temps qui vient, devant et qui fait tourner les aiguilles à l'envers...

brigitte giraud 29/05/2012 09:34



Il l'est, oh oui ! Et c'est drôlement bien, parfois, cette chance saisie, qu'on devrait toujours saisir !



Christine 27/05/2012 09:37

quand le frisson est à l'intérieur
est-ce le froid, l'idée du froid,
la sensation ou la prémonition,
simple échange thermique de sentiment(s)
le dehors est dedans

brigitte Giraud 27/05/2012 15:39



Et l'inversa est aussi vraie parfois. Attenion alors aux inondations !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche