Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 20:24

Je regarde les arbres. A l'affût des arbres. Château Lemoine, mon poizeau, début décembre 2012 032(2)

Au bord des routes.

N'importe où, au bord du bord.

"Des arbres comme des hommes", ont dit les enfants.

Mais les yeux aujourd'hui suivent une ligne cassée au désert de pluie, et le vent titube une peur promise.

C'est l'arbre de janvier qui chavire, poussé de ma terre, une évidence aussi sûre qu'il est des chagrins sans raison.

 

 

 

Quelques textes d'enfants, là, lors d'ateliers écriture vidéo entrepris avec une classe. Une volée de mots en paix sur le poids du monde. "Le poids du monde", un très beau livre de Peter Handke, important. Un livre important, oui.

 

"L'homme imagine le nuage qui creuse dans ses pensées.  

Jambes et pieds sont racines. 

 
Le ciel et la terre ne font qu'un,
même si ils sont éloignés.

Ils sont reliés par les arbres.   

 

Mon cœur immobile en moi imagine un labyrinthe.

Le ciel bleu échappe aux oiseaux.

Le paysage regarde rougir le feu.  

                                                                                               

Déchirer un nid.

S'envolent plein d'oiseaux aux couleurs vives.

 

Toujours, le vent écrit la blessure l'arbre.   

Ses mains se cassent au moindre coup de vent.

Ses cheveux sont des lampes."   

 

                             

                                                                                           

commentaires

Christine 09/02/2014 10:30

je leur montrerai :)

brigitte giraud 14/02/2014 12:37



Tu es chouette !



Marie-Claude 08/02/2014 06:31

ces enfants disent bien la grandeur des arbres, qu'ils habillent de leurs rêves, avec eux ils rejoignent l'immensité du ciel, gardant les pieds enracinés, sur les branches légères ils se laissent
balancer ... au vent de la vie ...
amitié .

brigitte giraud 14/02/2014 12:33



Oh la vidéo sur leur travail est chouette je trouve. Mais sera privée et interne à l'école, forcément. Oui, ils disent et montrent bien bien .


Amitiés



Nana Massart 06/02/2014 14:09

Chaque matin, j'ouvre les volets et regarde le ciel... Depuis quelques jours dans la haie de noisetiers s'ouvrent des fleurs roses, elles s'éparpillent, s'étoffent, tremblotent, le cognassier du
Japon explose. Nos arbres chavirent aussi sous les bourrasques parfois cruelles...

brigitte giraud 14/02/2014 12:32



Ce doit être beau. Le printemps est en avance. Est-ce finalement très très bon signe ? Mais on s'en fout, les yeux sont contents. Et la lumière fait un bien fou. Prends tout ça Nana, tu l'offres
tellement bien ensuite.


Je t'embrasse



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche