Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 02:09

 

TABLEAUX VID2O ET CEUX DE MARIE 021

TABLEAUX VID2O ET CEUX DE MARIE 023

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L' homme qui pense. 

Ses yeux ne sont pas fermés. Il fait ce qu'il a à faire, et il ne sait plus ce qu'il a à faire.

Il regarde le plafond. Ce qu'il a à faire, en ce moment, c'est penser.

Ce n'est pas qu'il ne s'en lasse pas, c'est qu'il ne peut pas faire autrement.

Ou bien, plus exactement, il ne sait pas faire autrement.

Ce n'est pas donné à tout le monde.

Je ne dis pas que seule une élite est en capacité de penser.

Mais le plus souvent, on ne "pense" pas vraiment, on rumine plutôt.

Lui, il pense tout le temps. Et c'est fatigant. C'est un exercice fatigant.

mais là, ce n'est pas un exercice. C'est une fonction mentale surdéveloppée.

Une idée après l"autre, derrière quinze mille questionnements qui ouvrent d'autres tiroirs à questionnements.

Ca lui fait des armoires pleines à crqauer et il doit procéder par ordre. Il essaie d'en choisir un : l'urgence.

Mais ça ne sert à rien, parce que l'urgence d'un questionnement rebondit forcément sur un autre qui devient aussi urgent que le premier, puisque les urgences sont imbriquées les unes dans les autres.

Faudrait une méthode qui convienne et il n'en trouve pas, il s'interroge sur la méthode pour penser avec moins de fatigue, de façon plus rationnelle, plus efficace pour son confort.

Mais son confort est aussi de penser, puisque penser est "plus fort que lui".

Donc il abandonne les méthodes possibles de penser puisqu'elle lui ferait rater une façon d'exprimer ce qu'il est. Mais ce qu'il est ne lui convient pas.

Il réfléchit au moyen de  court-circuiter son système de fonctionnement mental. Donc il pense.

A une parade.

Il pense aux combinaisons multiples pour mieux penser les courts-circuits de sa pensée qui pense...

Enfin bref, mon tableau s'appelle, "l'homme qui pense" (à ne pas confondre avec "le penseur" de Rodin qui de toute évidence n'était pas une dimension pathologique ! hugh !)

Published by brigitte giraud - dans Intimité
commenter cet article

commentaires

Dominique Hasselmann 25/11/2010 17:38


Penser : peindre des idées sur la toile mentale.


brigitte giraud 25/11/2010 18:28



Ah, c'est joli, "la toile mentale", y peindre des idées à la brosse ou au couteau, oui. Parce qu'on se complique si vite la tête.



DEB 24/11/2010 20:52


J'aime tout, la peinture et le texte. La peinture pour sa "densité" et ce surgissement de nouvelles couleurs et le texte pour son humour. Ah, c'est bon, tout ça !


brigitte giraud 24/11/2010 21:22



L'homme qui pense te remercie et moi aussi, par derrière les rideaux, en transparence.



marie-claude 24/11/2010 16:27


je pense qu'il pense trop ton homme qui pense ... et avec lui, avec toi je me mets à penser qu'il nous faudrait moins penser ... mais que faire d'autre ? agir et peindre ?
en bleu, comme le ciel qui défile nos pensées ... qui s'étirent ...


brigitte giraud 24/11/2010 21:24



VIVRE, voilà, penser et vivre.



femmes en 1900 24/11/2010 13:38


Un petit voyage dans le passé
http://www.femmes-en-1900.over-blog.com
http://www.femmes-1900.fr
une nouvelle gravure chaque jour
Bonne journée


brigitte giraud 24/11/2010 21:24



J'irai voir oui, merci du lien.



zineb 24/11/2010 09:18


Hello Brigitte, tu as changé tes couleurs ? et ça te va bien aussi. Et ce texte est très chouette, ta logique m'amuse


brigitte giraud 24/11/2010 12:54



Oui, j'essaie d'autres mariages, d'autres sons quoi  !


et des nouvelles, dis donc, t'en donnes plus ? Ou quoi ? Hein ? Ou quoi ?



christiane c 24/11/2010 07:49


il est bien beau ton penseur ! Quand je lis le texte, je me demande si je vais arriver à la fin de penser avec ton penseur.
Bises ma Douce


brigitte giraud 24/11/2010 08:36



Ptête qu'il pense trop, le bougre !


bonne journée à toi.



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche