Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 20:46

victor-hugo-carte-de-corinne-29-octobre-2012-002.JPG

La carte reçue aujourd'hui. Cadeau d'elle. Parle à quoi se tenir. Où oser se tenir. Victor Hugo. A quoi s'accrocher. Où ? Amie. L'essentiel du monde au puits de la vie. Amour. Le poète, chacun sait, a toujours raison. Aragon l'a dit à Jean Ferrat.

Une lettre. Ensuite, une lettre. L'amitié dans des pattes de mouche. Elle "patte de mouche", tu "pattes de mouche" merveilleusement. Une parole. Beauté.

Dire. Ecrire.

S'écrire et s'ancrer là.

Les mots s'entourent, se serrent en brassées de baisers embrassés...

Tellement bon d'aimer qui on aime ! J'aime tellement aimer qui j'aime !

Et être aimé, soi ? Oui, évidemment ! Comme si c'était une faute de vouloir l'être, dès qu'on n'assure pas l'évidence de la réciprocité.

 

L'amour au sens large, (l'amitié contenue dans cet espace affectif) est le centre de tout.

Là où aller pour saisir quelque chose des êtres. Mais le mystère de ce territoire rechigne parfois à se dire, à s'écrire, à parler.

Je ne saisis jamais très bien pourquoi.

Je pense à la philosophe Simone Weil (Prologue à la connaissance surnaturelle), dans ses incertitudes où je me reconnais tant :

"Comment pourrait-il m'aimer ? Et pourtant au fond de moi quelque chose, un point de moi-même, ne peut pas s'empêcher de penser en tremblant que peut-être, ...malgré tout, il m'aime."

 

Alors la carte et la lettre sont des bonheurs. L'enveloppe s'est sentie papillon, hein ? Papillon de tissu, papillon d'écriture, papillon en papier. Butinant la langue. A quoi toujours s'adosser.

 

 

 

 

 

commentaires

C comme Corinne 31/10/2012 22:18

Le Hugo a raison. J'ai lu et me suis dit que ces mots étaient pour nous.
Il faut se le dire et qu'on nous le dise. C'est comme ça, lalalala
et ce papillon que je porte, tu devais le porter aussi. Des ailes de géantes, pour le "géant" de ce qui me lie à toi. Cet infiniment grand avec ses tout petits riens.
Je t'aime fort fort

brigitte giraud 31/10/2012 22:58



Ouais, il a bien raison.


Et je sais bien que tu avais le même, parce que nous en avons déjà des trucs à nous, tout pareil, en point de reliage, d'ancrage au coeur. A la vie à l'amour ! A la vie, à la mort !


Je t'aime doux ma Corinnette géante couine !!!



Mokhtar El Amraoui 30/10/2012 22:35

Je contribue, à ma façon, avec ce poème:


Couleurs

Un jour,
Un papillon s’est pris les ailes
Entre mes deux hémisphères.
Alors, chaque nuit,
Je rêve en couleurs,
Volant de fleur en fleur,
Te cherchant, plein d’impatience, mon coeur.
Puis je t’ai vue,
Seule, près du rocher bleu,
M’ouvrant tes pétales, riant de rosée,
M’invitant à m’y reposer.
Mais le matin,
A mon réveil,
Les ailes avaient déjà séché.

Mokhtar El Amraoui "Arpèges sur les ailes de mes ans"

brigitte giraud 31/10/2012 01:02



Merci à toi, Mokhtar !



Milady 30/10/2012 10:17

Tellement j'aime!

brigitte giraud 30/10/2012 12:27



Oh yes !



marie-claude 30/10/2012 07:28

"j'aime la vie, celle des bulles de savon et des papillons ... et tout ce qui lui ressemble parmi les hommes ..." F. Nietzsche .
amitié et bonne journée

brigitte giraud 30/10/2012 12:27



oh que c'est beau ! il est bien quand même ce Friedrich ...


Amitiés



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche