Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 20:00

100 4420

Voilà, imaginez un arbre,

entouré d'autres arbres,

tous à distance variable, et constituant la forêt.

L'arbre  cache   la forêt. Yes ! YES !!!  Mais...

Mais méfiance, l'ami ! Ce n'est pas toujours ainsi que l'équation se pose.

Parfois, la forêt n'est pas une inconnue,

se donne à voir sans vergogne, une beauté innocente et compactée.

 

Et notre arbre ne trouve pas sa place,

pas sa distance,

pas son autonomie,

pas son espace,

pas de mouvements de ses branches,

pas de trouées de ciel entre ses bouquets feuillus,

pas ses feuilles non plus d'ailleurs,

se sent nu,

dénué des nues,

ennuyé de sa présence même fichée dans une opacité,

un encombrement de labyrinthe pour un bout de ficelle à l'échappée des doigts,

qui reste là...

 

 

 

Un geste impossible à formuler,

main-villepin.jpg

 

et des mots

 

 

immobilisés

dans les paumes.

Published by brigitte giraud - dans Intimité
commenter cet article

commentaires

marie-claude 19/10/2010 17:13


ressembler aux autres, ressentir sa différence pourtant et ne savoir le dire ... être obligé d'être d'un troupeau alors qu'étranger et souffrir ...


brigitte giraud 19/10/2010 19:28



Oui, c'est excatement cela, tu as tout compris marie-claude.



Dominique Hasselmann 19/10/2010 11:37


Vie de l'arbre à abattre un jour (l'arbre de vie), on pourrait l'enterrer au moins entre quatre planches.


brigitte giraud 19/10/2010 12:28



La vie réclame sa part... et baisse les bras. (Aujourd'hui on voit bien qu'elle résiste, non ?)


Belle journée à toi, Dominique.



C comme Corinne 19/10/2010 02:43


trouver sa place, son oxygène...pas si simple ! un elfe viendra bien dans sa légèreté intemporelle attraper le bout de la ficelle, ouvrir la main serrée sur les mots. Trouer le ciel comme tu dis si
bien pour aider à respirer.


brigitte giraud 19/10/2010 11:31



Yes Corinne ! mon fond de commerce ressort : faut déplacer la lampe et voir autrement. Ce que j'essaie toujours de faire moi-même et d'inciter à faire, pour d'autres ombres sur le tableau.


Très belle journée à toi, ma belle.



christiane c 19/10/2010 00:14


Pourquoi l'arbre ne trouve-t-il pas sa place puisqu'il est né là ? Il est bien seul, c'est triste.

je commence à écrire, mais j'ai mal au poignet. Je continuerai toute la nuit. Mais maintenant dodo.
Je t'embrasse douce Brigitte


brigitte giraud 19/10/2010 11:40



C'est bien Christiane, ça a l'air d'avancer dare dare. Ecris, écris... pour ta place entre tes lignes de vie.



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche