Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 10:18

100 4179

Une tension depuis la veille.

Un courant qui court,

le ciment du trottoir devant D. Shock,

à l'attendre,

mes yeux sont des loupes.

La place des Vosges dans son entier.  

Terrible comme c'est rassurant une fontaine !

Sous les arcades, elle... ! Est là.

Un banc pour conduire nos mots suspendus dans la fumée de nos cigarettes. rr

Nos cils la retiennent et on pourrait y voir trouble quelquefois.

Rimbaud tire ses élastiques et son raphia, ses rubans, ses fils, une bohème en funambule...

20 août 2010

16h45

 

 

 

commentaires

carole 02/09/2010 09:22


j'adoooore ce tableau!


brigitte giraud 02/09/2010 12:03



Je t'en ferai un, un rien que pour toi, na ! Dac ?



Dominique Hasselmann 22/08/2010 08:55


Le tremblé - ou le troublé - de cette photo est comme la petite fumée qui s'en dégage (tant que ce n'est pas complètement interdit) : prenant.


brigitte giraud 22/08/2010 14:18



Et fumer quelques cigarettes dans un jardin... Place des Vosges... C'est pas fabuleux, ça ! 4jours à paris, retour Bordeaux. Bordeaux est un village à côté...un beau village d'ailleurs, mais ça
n'a quand même rien à voir !



marie-claude 21/08/2010 22:39


"nos cils la retiennent ..."
cette fumée qui nous fait voir les choses mieux qu'à moitié !


brigitte giraud 22/08/2010 01:24



Tu as raison, mille fois raison, marie-claude.



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche