Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 02:06

C'est quand on ne s'y attend pas que c'est le meilleur.

On ne sait pas l'instant juste avant qu'il va se produire quelque chose.

Mais la chose est déjà là, je crois, parce qu'on l'attrape, qu'on l'accueille tout de suite, qu'on la cueille de nos yeux. 

Je l'ai regardé dix mille fois ce type. Qu'est-ce qu'il faisait là, dans la circulation ? Quelle jouissance  été la sienne ? A défier la mort par une danse ? A quoi  pensait-il, torse nu sous le soleil qui tapait dur...

 

 

 

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

Claire 31/07/2012 19:17

Cela s'appelle un rêve éveillé : les femmes assises en terrasse, lisant ou sirotant joyeusement un café, et relevant les yeux sur des hommes en tenues estivales se déhanchant gratuitement et
sensuellement. Il faudrait promouvoir cette mode, non ?

brigitte giraud 31/07/2012 21:15



Rhôôôôô ! Claire, comme je suis d'accord avec toi ! Alors tu tapes dans le mille !


 



Rouge Gorge 31/07/2012 18:34

Je pense que pour danser comme ça, en plein milieu de la route, torse nu et en rollers, c'est qu'il est juste en train, comme on dit chez nous, de prendre une belle quiche. (Malgré la beauté de ses
gestes amples et fluides, certes)

brigitte giraud 31/07/2012 18:42



Un état second, second degré de l'altitude de la quiche...


Amitiés



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche