Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 00:23

gg

 

 

C'est grand, c'est monumental, c'est géant, l'océan !

On est devant, sidérés.

Sidérant et désirant, l'océan ! Comme mon blog, ouvert sur l'horizon... Le mien, jamais que le mien, d'accord, jamais qu'un bord de la vie multiple et ouvragée, un vrai bordel parfois, une tempête prévisible/imprévisible, ras de marée y'en a marre, des limons, des cailloux, fait chaud et j'ai froid, ou bien c'est le contraire, tu ne sais pas à quoi t'en tenir à ce bord de l'eau pleine d'encre dedans, une épaisseur de papier avec des marges, un écran d'ordinateur (ah si on ne l'avait pas, dire qu'on a vécu sans, répété mille fois et s'en étonner du comment qu'on faisait, "avant" !)

Voilà, l'Océan Majuscule... Le poids du temps chuchotait des litanies avec tes mains et nos yeux rivés à un petit bateau frêle, une embarcation de rien, un esquif... alors à cause du mot "esquif", va savoir !, nos doigts traçaient des esquisses de rien, quelques traits, des plans sur une comète, une carte du ciel...Réunir ainsi les bleus et les mélanger, dégrader les couleurs, c'était trop, t'en perdais ton chapeau, alors enfin, enfin, tu trouvais en ton corps le rire du sable...

Published by brigitte giraud - dans Intimité
commenter cet article

commentaires

C comme Corinne 26/04/2011 07:49


un texte en cours d'écriture depuis quelques temps sur la marge qui est ou qui n'est pas. Comme c'est drôle.
Tu n'aimes pas le dimanche et pourtant tes mots le portent haut.


brigitte giraud 26/04/2011 12:38



Les dimanches sont meurtriers, ce ne serait pas le titre d'un film, ça ? Ouf ! dominique est rentré, le soleil brille, les gens dans les rues, les rues dans la ville, tout est dans "l'ordre" ?



Christine 24/04/2011 12:01


à toi aussi, bon dimanche


brigitte giraud 24/04/2011 15:26



yes



Christine 24/04/2011 09:16


Toujours possible d’écrire,
ou de laisser la page blanche, rester sur le rivage
volonté, désir, pas de place au hasard,
tu tends la main d’un côté ou de l’autre, ton regard la suit à travers l’écran, ton rivage, ta plage sud,
la ligne d’horizon marge en bleu épuisé


brigitte giraud 24/04/2011 11:36



je te souhaite un bon dimanche, christine...



DEB 24/04/2011 01:08


Rire de sable, silence de granit... et la nuit aveugle parfois. Parfois une comète se pointe et il y a du silence plein la bouche et le front se heurte au granit.


brigitte giraud 24/04/2011 01:12



Prendre une échelle pour être plus haut que la pierre et... boire beaucoup...d'eau, bien sûr !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche