Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 23:11

J'ai marché dans Barcelone les pieds nus. La lanière de ma chaussure a lâché. Une chance finalement. Du chaud sous mes semelles de peau.

Chaud, l'asphalte. Chaud.

Les Ramblas. C'est dimanche. Magasins ouverts. Des oiseaux. Peu d'oiseaux. On nous avait dit qu'il y en aurait. Mais non !

Des gens, plein de gens, trop de gens. Jusqu'au malaise des gens. Overdose des gens.

DSCF2145.JPG

Mettre une grille entre eux et moi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCF2175.JPG

 

 

 

Et puis un musée. Ouf ! Un musée. L'art contemporain pour conduire et remettre d'équerre.

DSCF2221.JPG

Des oeuvres de Tapiès DSCF2226.JPG  ,

DSCF2212

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCF2181.JPG

 

 

 

 

                                    de    Eric Baudelaire

 

de Juan Munoz, 

 

une tension entre objets, paroles images et sujets.

L'après -guerre et une sensibilté esthétique.

Ce qui se métamorphose, expérience poétique, créatrice, ce qui sauve de la banalité du monde.

 

Ce qui rassemble sur l'essentiel humain et l'incommensurable du vivant.                       

 

Le reste, moi je m'en fous !

 

DSCF2073.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je pense à toi.

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

Max-Louis 12/08/2013 09:18

Bon jour,

"Jusqu'au malaise des gens" et puis apparaît un musée : l'oxygène des neurones.

Merci à toi.

Max-Louis

brigitte giraud 12/08/2013 14:40



Insupportable, parfois, oui. Alors on va ailleurs...


Amitiés



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche