Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 08:28

J'ai pensé compter les portes.

Combien en tout ? Ici ? Là ?

Donnant sur un jardin ou sur une cour.

Extérieure/intérieure.

Fermées/ouvertes.

Battantes. Clac !

Tour et double-tout.

Théâtre des ombres.

J'ai pensé qu'on était condamné à vivre avec des portes.

L'ombre portée des portes a-t-elle un seuil au puits du jour ?

J'ai pensé que les clés se perdaient très facilement. 

Je cherche toujours les miennes.

Au fond de quelque chose, tiroir ou sac.

Je me suis demandé si les ombres pouvaient s'ouvrir en deux.

Ou en trois.  HERVE BEGOU 2

Je ne sais pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                               Photo | Hervé Bégou

commentaires

Christine 18/07/2014 20:09

l'avantage des vieilles portes qui s'ouvrent au moindre courant d'air, c'est qu'elles nous surprennent. Alors en choisissant un nouveau modèle pense à garder un effet de surprise dans le reflet à
défaut de poignées porcelaine
P etit
V entail
C ontre l'ennui (des courants d'air hivernaux)

brigitte giraud 21/07/2014 16:19



Et si c'est de l'alu... je te laisse inventer l'acrostiche, hé hé !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche