Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 13:13

Michel Demangeat est mort. Je l'ai appris hier soir. Une sorte de choc m'a saisie. Un éboulement soudain creusé en moi. Et les images sont venues. Une belle tendresse avait conduit nos rencontres égrenées de musique, de livres, de poésie, de moments de nos vies, d'instants légers et plus graves où la culture sensible avait toujours sa place. Il prenait ma main et la gardait. Il me racontait son enfance, sa psychanalyse avec Jacques Lacan, son désir d'écriture, et puis les fragments de vie d'un être simple qui voulait vivre. Un père, un ami, allez savoir... 

 

 Le docteur Michel Demangeat. archives « Sud Ouest »

  Une très grande figure de la psychiatrie vient de disparaître : le docteur Michel Demangeat est mort subitement avant-hier à 83 ans alors que l'âge n'avait altéré ni son énergie, ni sa curiosité actuelle, ni sa volonté d'œuvrer à une meilleure intégration des handicapés psychiques dans notre société.

Neuropsychiatre et psychanalyste, Michel Demangeat, homme d'une immense culture, ne se contentait pas de soigner dans son cabinet, ou dans des organismes spécialisés. Très tôt, il se préoccupa de contribuer à abattre les murs qui avaient été dressés entre la société et les handicaps psychiques. Pour employer les mots du vocabulaire des années 1960 et 1970, il fut un des artisans de la « désinstitutionalisation », c'est-àdire de la mise en place de solutions alternatives à l'enfermement asilaire.

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche