Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 00:14

L'écorché au fond de la classe. En général on les appelle "Oscar" je crois bien, ou quelque chose comme ça, et je ne sais pas pourquoi. Un squelette humain qui pendule au bout de sa potence. Je me souviens de ça. Ou comment au bout de tant d'années tenir ce truc à distance... C'est après qu'on saisit l'image que c'est et qui reste.

Je ne sais pas très clairement la raison de ce souvenir qui apparaît. Peut-être qu'avoir entendu des textes et des gens parler de leur vie fait sursauter des mouvements d'horloge. Un rire pour se défendre contre de vilaines idées. Un silence pour se sauver du monde et de son bruit. Un repli qui ne se voit pas. Un verre de vin pour se moquer de tout, en vrai, on ne se moque de rien.

On paraît, on apparaît. Voilà tout. On pare à la grimace qu'on dessine sur son visage. On voudrait que la nuit pétille avec des étincelles. Des feux artificiels. Des ciels. Et puis.

On sursaute au moindre bruit.

 

 

 

 


commentaires

Dominique Hasselmann 18/05/2013 22:28

le travelling et la voix off : la magie opère dès le clap de début.

brigitte giraud 18/05/2013 22:44



Merci, merci Dominique ! ça me fait super plaisir. Je t'embrasse.



marie-claude 18/05/2013 16:06

la plupart du temps nous rêvons d'un temps qui ne part plus ...
amitié .

brigitte giraud 18/05/2013 22:43



l'éphémère et le désir du permanent nous ligotent.



DEB 18/05/2013 00:24

Je m'incline toujours devant le talent. Et là, le montage vidéo est très réussi, ta voix justement posée. Voilà, c'est dit.

brigitte giraud 18/05/2013 09:40



J'aime bien quand tu t'inclines.



DEB 17/05/2013 16:15

C'est vachement bien... les images et la voix, c'est super même. Une réussite je trouve.

brigitte giraud 17/05/2013 21:39



Je te remercie !



Christine 17/05/2013 06:58

j'en garde la fin ratée(?) et les écorchures sur le rétro
les larmes au revers du veston pour lui
les pieds nus pour toi
l'ailleurs qu'on ne sait saisir
ta voix en signe de vie (maison sans toi? ou toit à faire glisser les mots dessus)

Brigitte Giraud 17/05/2013 21:39



On désescalade, on refait sans cesse, on visite et re. On ne sait pas bien faire. On s'en fout après tout. On essaie de ne pas être dans la note fausse. Reverdy, ça triche pas !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche