Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 19:02

Il pleut. C'était hier. Cette attente du ciel. Il va se passer quelque chose. On le sait. Dans l'air haletant. Des mouvements de l'air. Et cette lourdeur. On assiste le paysage. Les lieux. De la ville posée sur elle-même. Ses menaces. La ville est aussi une menace. Attention travaux ! Densité variable de la structure rocheuse des corps, incompréhensible froissé des rideaux et du vent, les yeux étonnés d'être,   répandus en poudre et en éclats sur un mur, accoudés à la table du bar  évanouis dans le coude, goûtant la pluie. Une réalité efficace. Alors qu'il pleuve,  encore et encore !

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

Christine 04/08/2011 15:53


on a chacun notre palette d'odeurs d'enfance, les seules vraies, elles nous surprennent à des moments inattendus ou trop attendus, c'est ça qui est bien


brigitte giraud 04/08/2011 16:54



Ca revient d'un coup, et quand c'est du bon, c'est tout cadeau !



Christine 04/08/2011 08:32


14h, il a plu aussi, air saturé par l'odeur de la résine sous les pins chauffés à blanc, grésillement des gouttes sur le petit chemin, la forêt espère la pluie, là tout est calme,pas de menace,se
laisser porter par l'attente


brigitte giraud 04/08/2011 13:20



Ca craque sous les pieds semelles, les aiguilles de pins. A lire ton commentaire, je crois bien la sentir cette odeur de résine !



Horatio 03/08/2011 20:29


Magnifique. Texte, film : magnifique !


Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche