Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 13:14

Paris-la-nuit--reduit-.JPG                 Photo | Isabelle Lagny

 

 

Tu es un cri,

unique

tu es ceux qui viendront

le trille d'un l'oiseau, sur la Seine. Quai du Canal Saint- Martin.

Un oiseau se débat. Pas peur.

L'as vu s'envoler sans battements d'ailes, une plume ou deux laissées à terre

qui soulève le vent. Insulaire.

Un pigeon venu de tout loin  ou une mouette dans la gorge.

Tes hanches ne lâchent pas,

lâchent rien de l'humeur des algues.

une souffle autant que ça scintille rue de la Roquette,

un piano-bar en nos accords

abordages dans ton sable, un bandeau blanc dans mes cheveux

un banc de terre neuf rien qu'à nous,

inondé,

une flaque de mer.

 

 

 

Published by brigitte giraud - dans Recueil de photos et textes
commenter cet article

commentaires

Dominique Hasselmann 02/12/2012 13:32

@ brigitte giraud : faites-moi un signe (avant-coureur).

brigitte giraud 03/12/2012 12:28



oui, je ferai ! et je ne cours pas très vite !


Amitiés



marie-claude 01/12/2012 18:10

jamais je n'aurais songé d'associer Paris à une flaque de mer ... Et pourtant ...

brigitte giraud 01/12/2012 18:32



Je le dois à Isabelle Lagny !


Amitiés



Dominique Hasselmann 01/12/2012 09:00

Beau, et vous seriez passée pas loin...

brigitte giraud 01/12/2012 18:27



Peut-être alors nous croiserons un de ces jours, Dominique !



Dominique Boudou 30/11/2012 20:15

Beau texte mais on dit : " le " trille d'un oiseau.

brigitte giraud 01/12/2012 08:37



Oups, merci Poizeau, je change im mé dia té ment !!!! C'est que tu t'y connais super bien en noiseau et moi en coquilles !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche