Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 17:00

C'est à Saint-Loubès. A la Chapelle expo-cousette--29-juin-2012-041.JPGSaint-loup rue du Prieuré.

Catherine Cousy expose son dernier travail, une série de toiles de lumières et d'ombres.

 

On ne sait pas ce qui se donne en premier, ni quel est le territoire que l'oeil aborde d'évidence.

expo-cousette--29-juin-2012-042.JPGSans doute est-ce parce qu'il n'y a jamais vraiment d'évidence et que les frontières sont toujours poreuses.

 

 

 

 

 

Sans doute est-ce aussi que les bleus dominants sont des passeurs entre la expo-cousette--29-juin-2012-027.JPGpureté du blanc et celle du noir, des révélateurs d'ombres et de lumières en somme, d'intensité égale, des symétries fausses et brossées.

 

expo-cousette--29-juin-2012-029.JPG

 

 

 

 

 

 

Sans doute faut-il regarder longtemps les toiles de Catherine Cousy et laisser se déplier notre imaginaire, tout doucement, sans rien brusquer des apparitions à naître de ces drôles de nuages, des lignes et des formes passantes.

 

On y verra alors forcément quelque chose, un visage, un regard, un fragment de paysage que sais-je, et chacun trouvera là, au coeur des toiles, une humeur suspendue, ou un "état", la lente évolution d'un vertige qui parle.

Nous sommes dans la durée de Catherine Cousy, pris dans les traces de son "Passage nuageux", un univers bien à elle et (au) singulier.

 

Je pourrais chercher des pairrainages à l'oeuvre de Catherine Cousy, mais je n'en ai pas envie. Son travail est bien à elle, depuis longtemps, poursuivant sa ligne de couleurs et d'émotions.

Je reconnais toujours la qualité du geste, son mouvement, une sorte de trajectoire qu'elle conduit pour nous amener à ce mystère, un lieu dont on ne sait rien, rien...  qui poursuit, et qui, étrangement, nous console.

 

 

 

 

Le vernissage a eu lieu hier en présence de monsieur Pierre Durand, Maire de Saint-Loubès, de Siona Brotman, commissaire d'exposition, de Elizabeth Berrebi, directrice des services culturels, et de Joris Dijkmeijer, sculpteur invité de Catherine Cousy.

L'exposition est visible jusqu'au 6 juillet.

commentaires

Nana Massart 01/07/2012 12:49

J'aime cet irréel, ces toiles nébuleuses parsemées de clairs-osbcures qui transmettent à chacun ce qu'il veut voir, ressentir et croire...Se noyer entre bleus, jades, noirs et ors jusqu'au vertige.
J'aurais tant aimé posséder cette liberté!

brigitte giraud 01/07/2012 17:16



La liberté du peintre, du geste sur la toile ? Essaie-toi à ça Nana, fais, prends ce plaisir pour toi ! Et tant pis si c'et tâtonnant... C'est tellement bien de voir des beautés et des
profondeurs, de se dire : "Tiens qu'est-ce que c'est superbe, ça !"


je t'embarsse fort fort



cafardages 01/07/2012 08:42

on aime toujours les vidéos qui accompagnent vos articles

brigitte giraud 01/07/2012 17:17



Merci merci les petits cafards ! plaisir de vous lire toujours !



C comme Corinne 01/07/2012 07:59

Je n'irai pas mais très belles toiles ! Un voyage évident. L'imaginaire pédale à toute allure.

brigitte giraud 01/07/2012 17:20



Ben voilà, t'es trop loin, grrrrrrrrrrrrr ! Mais le prochaine que tu viens, on va voir ma Cousette. Que tu la connaisses, ah mais !



Dominique Boudou 30/06/2012 23:33

Une belle unité entre les toiles ; certaines peuvent évoquer des paysages nocturnes de De Staël, et les sculptures surmontées de nuages en bois ou dorés à la feuille.
A voir donc, à Saint-Loubès, 6 rue du Prieuré, chapelle du Loup.

brigitte giraud 30/06/2012 23:53



Une formidable expo, et forcément... sinon, je n'aurais pas fait de billet pour la signifier. Et puis c'est -de plus- mon amie de 35 ans qui expose. Alors moi, je suis fière d'elle, heureuse du
lien qui existe entre nous depuis tout ce temps, entretenu toujours, de cette présence l'une à l'autre.


Alors son talent.. Ben oui, il est là aussi, depuis tout ce temps. 


Faut y aller ! 



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche