Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 08:03

En regard du billet du blog Le Tourne-à-gauche de Dominique Hasselmann "Ralentir travaux", le mien s'argumentera différemment.

Parce que la construction d'un pont s'effectue loin des regard et ne gène personne. C'est sur la Garonne que cela se passe, et donc... on passe.

On voit les piles s'élever depuis quelques mois. Un jour on s'étonne qu'elles soient déjà si hautes. On porte les yeux plus haut, mais c'est toujours aussi loin. Au milieu de l'eau.

Les hommes qui travaillent sont des fourmis orange qui se déplacent au pied d'une grue. On ne les aperçoit que si les yeux s'attardent. On passe.

En voiture, au bas de la rue Lucien Faure, c'est droit devant toute ! Le feu passe au vert, une grue balance un bloc de béton au bout de sa pince... On passe.

Alors j'ai traversé la quatre voies, et je suis entrée sur le chantier. Un vaste dépôt de ferrailles et de machines, un fouillis de containers, et d'Algécos. Je sors de la voiture, je m'approche. Je vois mieux les hommes et tout à coup, l'un d'eux aussi me voit et agite lentement ses deux bras, hurle un "chérie !". Moi aussi je lui fais un signe. Doit se sentir bien seul le type orange !

Mon camescope scope et zoome.

Faut bien s'approcher pour saisir ces vies et le labeur que c'est.

Le pont Lucien Faure reliera les deux rives de la Garonne. Il sera coulissant. La route s'élèvera pour laisser passer les grands bateaux.

Comment ça tient tout ça ? Comment ça se construit dans l'eau ? Je ne sais pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

   
Published by brigitte giraud - dans Vidéos
commenter cet article

commentaires

Christine 10/01/2012 10:09

Dis, tu as mis un casque et des bottes pour aller sur le chantier ; ne pas prendre de risques inutiles, surtout le nez en l'air à admirer les grues cendrées ou pas...

brigitte giraud 10/01/2012 16:29



Moi, même pas peur ! c'est assez fascinant , non ?



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche