Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 01:30

J'ai reconnu l'écriture, mais ça se pouvait pas.

J'ai reconnu la voix, dans les mots, mais ça se pouvait pas. Dans les mots non plus, ça se pouvait pas. Pas non plus.

Reconnaître quand même dedans quelque chose. De soi déposé où on ne savait pas encore. A un moment, ça a eu lieu, et on ne peut pas dire quand.

tim-parks.gif

 

La même question, alors, rôde et hante la vie : "Quand est-ce que ça a commencé ?"

Tim Parks en a fait un roman magistral. Le sens peu à peu naît toujours à lui-même, dans l'après, avec cette intuition des "hasards" qu'on savait être, des germes de vie, ou une prescience. 

 

 

Vous voyez, une porte ouvre une porte qui en ouvre une autre donnant sur une porte qui ouvre la porte d'une autre porte donnant sur...

Vous voyez, une image se réfléchit dans un miroir, lui-même réfléchi dans un autre miroir qui réfléchit l'image dans le miroir qui réfléchit le miroir et l'image dans le miroir du miroir qui...

Vous voyez ! Un truc infernal, infiniment infini, et ...un étonnement désirant. Une sidération alors se déplie. Et une greffe de coeurs au coeur, pour le bonheur des choses.

 

 

 

Published by brigitte giraud - dans Intimité
commenter cet article

commentaires

solar panels for home 17/01/2012 10:06

Nous attendons oui, à l'ombre de nos mains en ombrelle. Protégeant nos yeux du soleil d'hiver qui t'attend aussi.
Baiser posé à ta main blessée..

C comme Corinne 22/11/2011 23:45

oh la lampe à bulles...chouette ces images !

brigitte giraud 23/11/2011 00:59



Cadeau d'anniversaire très années 70, j'adore !



C comme Corinne 22/11/2011 23:44

ça a commencé quand ? oui je me demande mais ça c'est quoi ? encore une question, trop de questions auxquelles je n'ai pas réponse.

brigitte giraud 23/11/2011 00:59



Une question qui en contient des tonnes, oui.



Christine 20/11/2011 18:21

Christina est merveilleuse au théorbe,elle ne joue qu'avec des artistes d'exception, un miracle de la voir et l'entendre en concert tant elle est à l'écoute de la respiration des musiciens et des
chanteurs à ses côtés, que du sensible
FBook ne me sert qu'à prouver à mes enfants que je respire encore... (Christine Saint-Geours, mon nom le seul le vrai!)Bonne douce soirée

Christine 20/11/2011 11:31

pas drôle mais tentant certainement, pour ne pas lire à la légère...
dangereusement proche, alors attendre un peu pour qu' "au-delà des intentions de l'auteur et au-delà des espoirs du lecteur, il nous rende meilleurs et plus sages"-Dans la forêt du miroir, A.
Manguel-
… je vais laisser désirer un peu

PS avec retard, en dehors de la bousculade facebook,
just for you
spécial dédicace anniversaire, avec la complicité de Christina Pluhar, si magnifique artiste
bisogna morire
http://youtu.be/wpAxBZSXW28

brigitte giraud 20/11/2011 17:04



Merci merci Christine ! c'est absolument magnifique, magnifique cette musique, ce chant, cette voix, ces mains... Je prends ! une découverte... Merci à toi !


je vais voir si tu es, (donc) sur face de bouc !



marie-claude 19/11/2011 18:20

intuition des hasards, germes de vie, prescience ... ouvrir les portes donnant sur les miroirs et laisser filtrer la vie ... comme j'aime !
faut que je lise ...
amitié .

brigitte giraud 19/11/2011 21:25



Le livre n'est pas drôle, non, assez tragique, mais, mais...


"Quand est-ce que ça a commencé ?"


belle journée à toi



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche