Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 03:56

 

Une scène. Des éclairages. Des douches.

Une architecture de filins et de câbles.

Et puis les planches, côté cour jusqu'au jardin.

Des acteurs, des comédiens, autant dire des bohémiens quand ils allaient par les villes et les villages planter leur chapiteau et déclamer des vers dont Molière se souvient encore, des errants de la langue et des chemins, courant sur des terres mouillées de mots et de perruques, des hérétiques, des poètes, des mystères ambulants debout sur leurs deux jambes et la tête aux nuages...

Bon, nous, nous étions venus à Pompignac  écouter, voir, entendre Zineb et La Compagnie de la Laurence dans leurs "Petites folies en états passagers".

Et me voilà happée par des textes, des voix, des gestes, des présences...

Une évidence sous mes yeux qui brillent,

se suspendent à ces corps qui bougent et parlent,

un jeu de scène fascinant

à s'étonner d'une chaise, d'un bout de drap,

d'un journal qu'on froisse,

et de ton "truc" en plumes, une étole pendue à ton talent.

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

marie-claude 25/09/2010 16:52


il est parfois de belles soirées ...


brigitte giraud 25/09/2010 20:13



Et celle-ci était gratinée ! avec Zineb et jkik, c'est toujours du bonheur !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche