Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 11:39

2093686612_6b1be4381b.jpg

Les lieux en juxtaposition des êtres...

D'abord, de grands calques sur des visages, où la transparence est altérée.

Il pleut parfois.

Sur la vitre de la réalité, de longues gouttes glissent à la verticale tordue,

la perspective des places en est toute déviée, tu vois.

On croit alors ne pas se souvenir à  enfouir loin en soi une lumière.

Il suffit de quelques mots pour que reviennent des images.

Celles d'une place,

le dessin d'un corps qui bouge,

quelque chose qui tremble.

Peut-être sommes-nous là pour attendre toujours quelque part ?

Un errant de soi-même,

et puis d'une autre,

d'un autre

qu'on ne quittera plus.

La botte de foin, un jour, sera épuisée de son aiguille.

Place des Vosges...

"- Tiens, il y aune fontaine ?

- Les places en ont toujours à s'en crever les yeux, pour un jour les reconnaître."

commentaires

giulio 22/08/2010 19:21


Ah, Brigitte, le Don Quichotte d'esprit et Sanccho Panza de cul que je suis se reconnait si bien dans ta belle expression (à noter!): "un errant de soi-même".
Cependant, lorsque tu écris: "pour attendre toujours quelque part ?" ne penses-tu pas "pour atteindre toujours quelque part ?"


brigitte giraud 22/08/2010 22:06



Cela se complète bien, oui, attendre, atteindre, attendre ou tendre vers...pour atteindre à...


Belle soirée douce à toi.



Dominique Hasselmann 22/08/2010 08:53


Beaucoup de sources, dans les Vosges : l'eau est toujours à la même place. Et le rose des bâtiments n'empêche pas l'ombre de Victor Hugo de se dessiner dans sa maison à visiter incognito.


Brigitte giraud 22/08/2010 14:20



Tu as visité sans doute cette maison, place des Vosges, to, qui es, me semble-t-il un arpenteur de Paris ?



marie-claude 21/08/2010 22:36


traîner son ombre de places en places pour dans une fontaine enfin se voir ...


brigitte giraud 22/08/2010 01:25



Et c'est cadeau de la vie, oui !



Claire 20/08/2010 12:20


J'aime beaucoup ton expression "Un errant de soi-même" c'est comme un double, un alter ego. Elle appelle d'autres images, comme celle de l'ombre d'une des chansons de Brel...


brigitte giraud 20/08/2010 14:53



L'ombre, c'est cela. J'aime bien les ombres, et puis celles que l'on trimballe avec soi, toujours.



Horatio 20/08/2010 12:14


Le corps pourrait bien être le lieu même de tous les voyages, oui, je crois. On va, on vient en soi et c'est aussi des balades dans le temps, les bruits d'eau, une volute de fumée de cigarette, une
terrasse de café, les premiers mots de bonjour et d'accueil...


brigitte giraud 20/08/2010 12:20



Tiens, oui...si on s'arrêtait là, un ptit parking pour une clope



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche