Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 21:40

Procéder souvent à un renversement capital,

c'est-à-dire inverser l'ordre des choses

et l'ordre des causes.

 

Cela signifie : "Je peux bien continuer à parler, mais c'est ce que je dis qui parle de moi." 

 ou encore

"Je peux bien continuer à rêver, mais ce sont mes rêves qui parlent de moi."

 

On s'échappe toujours, on échappe toujours à soi, 

c'est dans ses failles  que logent les émotions.

C'est là qu'il faudra creuser.

 

 


 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

Christine 26/11/2012 20:09

"Je peux bien essayer de parler, mais c'est ce que je ne dis qui parle le mieux de moi."
"Je veux bien continuer à rêver, mais ce sont mes rêves qui se défient de moi."
là, je te dis ce n'est pas gagné !

brigitte giraud 27/11/2012 22:27



On   considère  que ce qu'on ne dit pas est contenu dans ce qu'on dit, mais à bas bruit, l'infra-langage en (baie de) somme, le langage flottant pour une oreille avisée du même nom...


Là où ça coince, c'est pour les rêves ! en effet, là, t'es mal barrée Chrisitine !!! Faudra en causer à ta grenouille !!!!


Baisers à toi, belle !



marie-claude 26/11/2012 07:05

Mais comment as-tu procédé ?
une photo où sont saisies les ombres et rien que les ombres ... seules les godasses font le lien ... du reste qui c'est échappé dans la faille ... je creuse ...
amitié

brigitte giraud 26/11/2012 17:17



ce n'est pas moi qui est fait cette photo et j'aurais du mettre son auteur, mais je ne le sais plus.... Elle est chouette oui !


Amitiés à toi



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche