Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 01:00

Je me souviens que pendant longtemps je peinais sur la prononciation du mot "pratique" et du prénom "Patrick".

 

Je m'arrête sur cette phrase.

C'est du Perec, ces "je me souviens" illustres. N'empêche, il fait mouche ! Patrick est tombé dans l'escalier. C'est sans doute pour ça.  Il a trébuché sur lui-même, comme parfois la langue trébuche, elle aussi.  Ce qui se rappelle à nous. Les renversements ne sont jamais loin... On est atterrés par la langue, là, mis à terre, par terre, c'est tout comme.

Le mot "mouche" par exemple, est un mot valise à lui tomoucharabieh.jpgut seul, il transporte ses souvenirs et son histoire : mon père parlait de "mouches à miel",  qui nous faisaient rire. Pour moi, en ce temps-là, ses lèvres disaient  "mouchamiel", d'un trait, d'un souffle. Un mot comme une arabesque sur un balcon à moucharabieh.     Mon père inventait toujours des mots, rien qu'à lui, rien qu'à nous, alors...   Je pouvais bien m'en faire une idée de ce dessin qui sortait de sa bouche ! Comment aurais-je pu savoir que  les apiculteurs parlent de mouches à miel, pour désigner aimablement les abeilles dans leur palais ?

Plus tard, j'ai mieux regardé les photos de Marilyn, et sa mouche, sur le côté de la joue, qu'elle se dessinait au crayon, pour ajouter à son visage de la dolce vita, sensualité tournée et retournée dans tous les sens et qui prenait bien.

La "Dolce vita", une fontaine au milieu d'une place, de l'eau pour le cou qui coule toujours, un chat égaré. Et puis cette tonne d'amour qui ne veut pas dormir...

Il est tard. Il y a un bol pour du lait, et du lait pour le bol.

Les rues sont vides. Une sidération !

 

Le coeur parle et dit : "ça m'appelle".  J'entendrais tout aussi bien : "ça me plaît".

 

 

 

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

tempesdutemps.over-blog.com 23/05/2013 10:35

Parfois, c'est le corps tout entier qui est dyslexique ! Et nos souvenirs, des mouches du coche et non des couches du moche !

brigitte giraud 23/05/2013 12:21



ah c'est marrant ça, cette contrepèterie qui parle ! et mieux vaut les uns que les autres, avec le recul suffisant qu'il faut toujours avoir, oui. Te mouille pas trop, hein ! je sais bien que tu
passes entre deux gouttes, et qu'en plus tu les admires, alors je ne m'inquiète pas... mais un rhume est vite là à crapahuter comme un cabri...



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche