Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 17:06

"Je vous écris aujourd'hui poussé par un besoin sentimental 058

- un désir aigu et douloureux de vous parler. 

Comme on peut le déduire facilement, je n'ai rien à vous dire."

 

 Fernando Pessoa (Bernardo Soares),

Le livre de l'intranquillité (1988)

commentaires

Christine 13/10/2011 06:45


Apprendre et cultiver le silence,lui donner tout son poids
le silence comme discipline non pas pour se couper des autres mais pour mieux s'entendre soi-même et respecter le silence (ou les cris) de l'autre
l'intranquillité au cœur de notre conscience
très beau livre


brigitte giraud 14/10/2011 00:57



oui, c'est un très beau livre.



C comme Corinne 12/10/2011 23:39


On se tait oui car les mots ne diront pas ce qui est en dedans, ils ne sauront jamais dire ce tout. Alors rien parce que trop.


brigitte giraud 12/10/2011 23:43



Oui, c'est exactement ça.



C comme Corinne 12/10/2011 23:04


oh j'aime cette phrase !
Ce sentiment si souvent ressenti. Ce besoin impérieux de dire, de faire.
L'intranquillité...oui exactement.
Baisers Pelote


brigitte giraud 12/10/2011 23:26



Et on se tait. On ne sait plus où se mettre.


Baisers doux



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche