Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 21:24

Quand Federer, le tennisman suisse, a commencé sa carrière, on l'appelait Roger. Tout bêtement Roger.

Ben oui, Roger. 

Roger, un prénom de vieux copain, un  pote des familles françaises très ordinaires.  Roger, la gauloise à la lèvre et, en cas de  canicule, un débardeur de camionneur façon Marcel. Tiens ! Roger, il pourrait être mécanicien, avec Marcel ! au garage, du coin, sur une place et l'église pas loin, les mains charbonnées de cambouis, le sourire facile, une bonne pâte, le Roger ! un profil de prolo des films années 60, Gabin à l'affiche, ...à la fenêtre et beuglant... les yeux beaux et un accordéon pour les p'tits bals perdus, Bourvil à contre-emploi qui ne se souvient plus du nom...

Du nom ? Oui, son nom.

Je reviens donc à Roger.

Donc Roger, notre tennisman suisse, au début de sa carrière, on l'appelait Roger. Roger Federer.

Puis, les victoires enchaînant les victoires, et promis aux podiums, les journalistes ont peu à peu anglicisé son nom.

Et Roger est devenu ...Rodgeur. Un nom de gagnant, Rodgeur, et tellement plus dintingué ! Une anecdote qui parle de "notre temps de manigances et de léproseries", disait déjà Rimbaud.

 

Voilà.

Le petit bal perdu, et c'était bien, hein ? Il s'appelait comment ?

N'empêche ! C'est désuet, nostalgique, superbe ! (La nostalgie, on en parlait cet aprem sur la terrasse amie, elle a tant de chemins...)

Published by brigitte giraud - dans Intimité
commenter cet article

commentaires

Mokhtar EL Amraoui 06/06/2011 13:43


@Brigitte
Row c'est pour faire noble et balles perdues c'est par rapport à toute sa sueur suisse qui se trouve anglicisée.
Bien sûr , je parle de balles de tennis et du bal perdu de la nostalgie!


brigitte giraud 06/06/2011 14:01



Je savais bien... Mais c'est mieux, le précisant, oui.



Lenaïg Boudig 06/06/2011 10:48


Bonjour Brigitte. Ah oui, c'était un billet à écrire, et tu l'as fort bien fait ! Moi aussi je me posais cette question, connaissant plusieurs Roger, prononcé à la française et je me demandais
pourquoi "rodgère" ou "rodjeur", comme tu l'indiques ! C'est comme "maïkeul" Schumacher, aussi prononcé à l'anglaise alors qu'il est allemand ! Belle journée à toi.


brigitte giraud 06/06/2011 12:56



Ah, les représentations !


Belle journée à toi



Dominique Hasselmann 06/06/2011 10:22


C'est drôle car je me faisais la même remarque sur Federer et son prénom, ce matin sur mon blog, et je vois à l'instant ton billet pertinent...

Echange inattendu par-dessus le filet inter"net" !!!


brigitte giraud 06/06/2011 12:57



Je vais passer sur ton blog alors. Les grands esprits....


Bonne journée à toi, Dominique



Mokhtar EL Amraoui 06/06/2011 07:07


@Brigitte
Attends encore un peu, quand il sera anobli, on l'appellera Row de Ger; ah! les balles perdues!


brigitte giraud 06/06/2011 12:59



Row ? Quant aux "balles perdues", tu y vas fort là quand même, non ?



Sienne 05/06/2011 23:39


Bonsoir Brigitte

Et, oui, Roger prononcé Rodgeur comme en langage d'aviateur : Rodger signifie oui, yes, okay, bref ... j'ai compris !

Mayday, mayday, mayday ... Trois fois pour signaler un appel au secours !

Belle nuit à toi, Brigitte


brigitte giraud 06/06/2011 13:00



Ah oui, le langage d'aviateur ! c'est drôle ça ! Les chevaliers du ciel...



Zineb 05/06/2011 23:24


Tiens, je ne savais pas, pour son nom. Enfin j'aurais bien voulu qu'il gagne, moi, Roger !


BRIGITTE GIRAUD 06/06/2011 13:06



Moi non plus je ne savais pas et Damien nous raconte ça, j'ai trouvé saisissant cette histoire ! belle journée Zineb, en espérant qu'il fasse beau cette fin de semaine.



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche