Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 10:20

J'ai de temps en temps un oeil sur les statistiques. C'est fou comme ce qui s'appelle le "blogrank" s'effondre vite ! Joue le yoyo ! C'est normal ! vous me direz, le jeu des apparences, c'est ça. Et soi-même contenue dedans, un graphique, une montagne russe. Un manège à foire d'empoigne. On touche le ciel, puis, dans un vertige, la vallée des abysses. Faudrait rire et se moquer des profondeurs de la terre. On fume une clope. L'ivresse que c'est ! Tout englobe tout. On voit tout à coup une cohérence.   On coule dans le tableau, une saccade dans un trait, une dent de la scie comme une inélégance... N'empêche, on est touché, coulé.

"Et tu sauras de quoi je parle , à ce moment précis..." Une chanson dans la tête, un refrain, c'est tout.

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

C comme Corinne 21/04/2012 11:40

se foutre du blogrank. Yes. D'ailleurs quelle laideur ce mot.
Quand bien même il y aurait trois visiteurs...pourvu que ce soit ceux qui aient l'oeil, le juste mot, la pensée accompagnée.
Le reste, je m"en fous.

brigitte giraud 21/04/2012 16:39



et tu as bien raison !



tempesdutemps.over-blog.com 08/03/2012 10:58

Aveu : je suis comme toi. Ça vous prend vite, cette affaire là ; je me raisonne, "on" me tance : ce n'est pas l'important, affranchis toi des chiffres... Je sais, je sais bien mais quand même,
j'adore quand ma courbe de température est TOUT EN HAUT. Quand elle est ratatinée, moi aussi. C'est bête : nous avons besoin d'être aimées, ma Birgit

brigitte giraud 09/03/2012 01:22



Voilà, on a la fièvre et on est contentes... Ah la la j'te jure !



Christine 07/03/2012 17:07

samedi, ma Belle, pas lectrice, mais "écouteuse" oreilles grandes ouvertes...je te suivrai au mot
bise

brigitte giraud 07/03/2012 20:28



J'essaierai d'être au mieux de moi-même et ce n'est pas gagné par avance, vu que...


Belle soirée à toi.



Cédric 07/03/2012 12:46

le nombre fait-il vraiment la valeur ?
plus que la qualité du lecteur, d'une Christine ?
enlève-t-il l'intérêt pour l'auteur d'écrire ?


un mot perdu...

brigitte giraud 07/03/2012 14:56



Vous avez raison, Cédric. Bien sûr.


L'intérêt d'écrire, pour moi, n'est pas le lecteur et j'en ai fait bondir en disant ça.  Le lecteur, c'est après. Et après, c'est tellement important. Mais pourtant on s'adresse
toujours à quelqu'un, quoi que j'en dise là.


Surtout quand on rencontre des lecteurs exigents, pertinents, attentifs, et à l'intelligence sensible, sensible... Comme celle de Christine.


Belle journée à vous.



Christine 07/03/2012 07:04

ne pas regarder les chiffres, tu t'en fous, et puis il y a tous ceux que tu ne vois pas, les plus importants ...
quelques notes en consolation,
elles, elles ne trompent pas !
et sauter par-dessus, et se tenir la main
http://youtu.be/oQ5JF-RfecI

brigitte giraud 07/03/2012 14:47



oui, me gêne pas de ne pas faire de texte quand je ne le peux pas, mais une addiction en somme ne se commande pas, on devient accro, on met à distance quans même, je m'en fou, oui, mais pour
vior, juste pour voir. Ca englobe d'autres trucs, d'autres événements....


On tombe tellement vite en disgrâce !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche