Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 14:33

Pose de l'instant.  

Est-ce ce qui commence, ce qui finit ?

Je me pose. Pour commencer après, dans ce qui suivra. Autrement.

Je pose. Instant immobile, apparemment.

Je pose... le stylo sur la table, un coca zéro ici, une image sur la pellicule, des questions, dans leur boîte, et je laisse filer dans la ricoche.

 

 

 

Scène de la vie ordinaire :

Devant le tabac du coin, des hommes attendent.

"Eh, dit l'un au type qui en sort, tu me donnes une cigarette ?

- Bien sûr ! dit l'autre, en déballant le paquet neuf.

-Oh ! Tu fumes des JPS. Pour moi, ça veut dire "J'ai Pas de Sous".

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

Christine 05/09/2011 06:20


je lis (relis, parce que survolé cet été) le très bel essai de Michel Serres "Musique" sorti il y a peu, surtout ne passe pas à côté si tu as un peu de temps : la musique nous sauve du Mal....
Bonne journée à toi (sous un parapluie!)


marie-claude 04/09/2011 14:08


je me pose le temps d'une pause
je regarde voler, s'envoler le papillon ...
et je rêve d'être fleur sur laquelle il viendrait se poser ...


brigitte giraud 04/09/2011 23:51



Rêver au rêve du papillon....



giulio 04/09/2011 11:25


Un Coca zéro ? Toi ? Tu me fais penser à ma femme, qui m'oblige à garder les clefs dans les serrures pour qu'un courant d'air ne la fasse pas voler à travers et qui, chaque fois qu'elle essaie une
robe, me demande du haut de ses 44 Kgs (pour 1 m 64) : "est-ce que tu ne me trouves pas trop grosse ?"


brigitte giraud 04/09/2011 23:48



Ben oui, Giulio, ça énerve, ça énerve ! mais qu'est-ce qu'elle jolie ta femme, non ?


Amitiés



Christine 04/09/2011 07:38


encore du temps relatif
passer du temps où tu comptes le nombres de rentrées faites au nombre de rentrées qu'il reste à faire...
dire qu'un gosse s'amuse à remettre en cause les théories d'Einstein, où va-t-on, ma bonne dame ! Petit pion, nous sommes immobiles et frileux, incapables d'entendre notre "temps de vie"


brigitte giraud 04/09/2011 23:46



Le matin ensuite a tout effacé, la vie est là.


Amitiés à toi, Christine



Christine 03/09/2011 07:06


question de relativité, le temps de la tête et celui de la pendule n'ont pas la même valeur, vague à l'âme, âme un rien vague...


brigitte giraud 03/09/2011 16:18



Temps aveugle, temps aveuglé, beau temps, temps alerte, alerte ? Temps de rentrée.


Amitiés à toi



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche