Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 05:02
Andernos. La plage.
2 août 2010, vers les cinq heures de l'après-midi.
Une saute de vent soudaine jette le panama blanc de l'homme dans les nues.
Un moment que je filme.
Un instant improbable de bonheur. 
Le "vouloir saisir" de Roland est venu se nicher dans un soulèvement de paille et de papier.
Et le vent a pris ton chapeau en volée de sable à la renverse.
Published by brigitte giraud - dans Vidéos
commenter cet article

commentaires

@giulio 03/08/2010 19:12


Roland Barthès? C'est quoi cette histoire? Il est mort en essayant de rattrapper son panama?
Et moi qui avais cru reconnaître DEB! Bien souple et très vif, lui : Aucun risque qu'il se brise la nuque en mirant simultanément un cerf-volant et en rattrappant son panama d'un quasi-roulé-boulé!


brigitte giraud 03/08/2010 19:58



Alors, je reprends... Oui, ben tu as tout compris, Giulio !


belle soirée à toi



nathalie Cailloux 03/08/2010 18:46


Génial, j'adore!!!!!!! Ma Brigitte continue, les mots, la vidéo, ça bouge, c'est de la vie! je t'embrasse et je penserai aux mots aimés...clin d'oeil


brigitte giraud 03/08/2010 19:58



Yes ! on fait comme ça nathalie bella, je t'ai à l'oeil, atttttention à toi !



Saravati 03/08/2010 14:51


Tu me donnes (presque) envie. Mais je dois investir et je suis beaucoup trop nerveuse pour bien tenir ma caméra ! C'est vrai que ça donne une autre dimension espace-temps plus proche de la vie.


brigitte giraud 03/08/2010 18:10



Des petits camescopes, il en existe tout un tas, très légers, maniables, gros comme deux paquets de clope...



Saravati 03/08/2010 14:11


Oh, Brigitte, le monde autour de moi est beaucoup trop bruyant, je préfère m'adonner à la photo, elle ne nécessite pas l'isolement du bruit, elle un moment succinct fixé.
Mais j'avoue que tes prouesses me plaisent beaucoup !


brigitte giraud 03/08/2010 14:17



La photo c'est bien évidemment. Mais si tu veux t'isoler du bruit, la vidéo, c'est pas mal, tu sais.


C'est tellement chronophage que tu te retrouves vite devant ton ordi à t'essayer au mieux des merveilles dans les possibles que tu trouves peu à peu et c'est immense !!!!


tu verras, si tu es titillée, tu y viendras... et je regarderai tes images à mon tour.



Saravati 03/08/2010 12:16


Très joli texte, un fait banal prend soudain allure de grand événement. Pourtant, le vouloir tenir de Roland était sur ses gardes ...


brigitte giraud 03/08/2010 13:15



Ah tu vois, on ne peut même plus faire confiance à Barthes, c'est dire ! merci à toi, saravati. Tu devrais te mettre à la vidéo, c'est un bonheur !



Claire 03/08/2010 11:18


Merci Brigitte pour cette comparaison. Du coup, je viens de replonger avec délices dans le "vouloir-saisir"
que tu cites.


brigitte giraud 03/08/2010 13:16



Ah, c'est que le soleil nous transcende !


belle journée à toi, bella !



mike hammer papatam andropov 03/08/2010 09:21


Tes mots ont une douleur de tango salé.


brigitte giraud 03/08/2010 13:20



Tango salé ? oui, oui,  c'est joli ça !


merci de votre visite, ici et belle journée à vous.



mike hammer papatam andropov 03/08/2010 09:03


Tes mots ont une profondeur que les images n'ont pas.


brigitte giraud 03/08/2010 13:21



Les images en décalé des mots,


mais avec la musique, elles prennent tout leur charme... Enfin, je trouve !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche