Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 17:45

La ville est ivre avec Les Doors.

Juste là, un homme est passé, avec son téléphone collé à l'oreille. Il pleurait. Grand black avec les yeux plein de larmes, il s'est mis à hurler, je n'ai pas compris ce qu'il disait. C'était pas de la colère. Ni un être pris de boisson. Non, pas ça, il a hurlé une douleur dont on ne saura jamais rien. Je n'ai pas pris mon caméscope. Je l'ai laissé passer sur le passage protégé. Je l'ai juste regardé. ...Et j'ai filmé le monde à l'envers.

A l'envers, à l'endroit, ça changeait peu de choses finalement.

 

 

 

 

 

 

 

Published by brigitte giraud - dans Mémoire vive
commenter cet article

commentaires

Christine 26/06/2012 17:11

bazar filmé à l'envers... pas besoin de ça pour avoir la nausée en ce moment,
je vais stagner sur l'image fixe tant pis je ne passerai pas la porte

Brigitte Giraud 26/06/2012 21:24



Ah bon ? Tu es encore malade, christine !!!! ça ne va pas du tout ça.... Mimizan, y'a pas à dire, t'allais mieux !


Baisers à toi



marie-claude 25/06/2012 20:56

un pareil ciel, un 25 juin, à ne pas manquer de le filmer ... j'espère qu'il restera rare parmi les rares aux ciels de nos destinées ...
amitié .
beau choix les Doors !

brigitte giraud 25/06/2012 23:44



Suffit de lever les yeux et de se mettre sens dessus dessous. Et ouvrir les yeux ! Sans cligner c'est drôlement dur.


Amitiés à toi



cafardages 25/06/2012 20:54

pas de doute, c'est bien les Doors

brigitte giraud 25/06/2012 23:42



Chouette toujours pour moi de les écouter !



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche