Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 02:10

C'était hier. La veille. Le préambule de la création d'un jo035ur de plus.

Aujourd'hui.

Et cette nuit : je veille.

Des brassées de pensées, inconsistantes d'abord. Une mollesse qui se tend, et la tête se met à pédaler son vélo solo. 

Une image, une autre et c'est tout un film à la dérive, entre deux eaux qui coulent, qui s'invente.

- Tu verras, c'est tout simple, tout simple !

Et finalement le vélo attaque une descente, et ça file rude dans les côteaux, près des côtes, près du coeur,

et quelquefois l'embrouillamini soulève un nuage de terre de sienne posé sur un paravent où des yeux parlent. Voilà que je me rappelle de Eluard, mon poète chéri de mes années de jeunesse, que je possède même en Pléiade, et Dieu que j'aimais la rupture dans les vers et la liberté d'écriture ! Puis ces grands yeux ouverts qui étaient dans les miens et ne me laissaient pas dormir...

Alors, voilà, je veille !

Une cigarette, tiens ! ça te dirait, hein ?

 

 

Published by brigitte giraud - dans Intimité
commenter cet article

commentaires

J'avais un saule 06/12/2010 14:59


OUI, c'est simple ...
quand la tête se met à pédaler en solo et que défilent les images d'un paysage choisi entre les douces volutes ...
comme tes mots s'accordent bien !
amitié .


brigitte giraud 06/12/2010 21:00



Bonne soirée à toi.



christiane c 06/12/2010 13:55


merci pour ce voyage dans la ville de ma jeunesse
Tu veilles toujours !
Quand dors-tu ?
Tu rappelles Verlaine, j'ai appris des poésies à l'école.
Et ta fidèle amie de la nuit "cigarette" qui te tient compagnie.
Je t'envoie un mail
Bise ma Douce


brigitte giraud 06/12/2010 21:01



C'est d'accord Christiane, ok, dac.



Présentation

  • : Le blog de Brigitte Giraud
  • Le blog de Brigitte Giraud
  • : Donner mon regard sur le monde, ce qui me réjouit en cela que c'est la seule chose possible de faire.
  • Contact

Recherche